D.Coulibaly (Graulhet) « On n’a pas les jambes pour tenir »

D.Coulibaly (Graulhet) « On n’a pas les jambes pour tenir »

26 avril 2022 0 Par Nicolas Portillo

Mauvaise opération pour le FC Graulhet ce dimanche sur sa pelouse de l’Estarié. S’ils ont fait 45 très bonnes premières minutes contre le leader Onet (retrouvez l’interview de coach Boscus par ici), les hommes de Dialla Coulibaly se sont finalement inclinés 4 buts à 1 et semblent se diriger vers une descente en Régional 2. Retrouvez tous les résultats en R1 par ici.

Vous offrez une belle opposition à Onet, pour au final vous incliner 4 buts à 1. C’est un peu lourd comme scénario non ?

Oui, je pense que ça ne reflète pas forcément la physionomie du match. On s’est battus entre guillemets avec nos armes. Entre guillemets car nous avons quelques difficultés en termes d’effectif. Nous avions mis quelque chose en place : une animation défensive tactiquement. Ça tient 45-50 minutes, après physiquement on n’a pas les jambes, ni l’effectif pour tenir donc c’est compliqué.

Girou gagne, Salies Mane gagne, Graulhet perd. C’est clairement une mauvaise opération dans la lutte pour le maintien pour vous !

Oui, après, les matchs, il faut les prendre les uns après les autres. Faciles, pas faciles, chacun à la suite. De toute façon, c’est compliqué dans tous les cas. Tous les matchs sont compliqués et il faut tous les aborder en ayant la possibilité de pouvoir se maintenir. Dans tous les cas, le travail fait maintenant servira pour la suite. Il ne faut pas lâcher, faire ce qu’on a à faire et ensuite, on verra.

Prochain match contre Cazères : victoire obligatoire !

Tous les matchs que nous avions à faire étaient programmés pour gagner si on voulait espérer faire quelque chose. Ça ne changera pas des autres matchs qu’on a joué jusqu’à présent

Comment peuvent s’aligner les planètes pour obtenir ce maintien pour Graulhet ?

C’est compliqué à partir du moment où il n’y a pas de joueur, beaucoup de blessés, très peu de joueurs aux entraînements. Il faut continuer à travailler avec les forces en présence et après, on donne le maximum. Une fois qu’on donne le maximum, on verra la suite.

Crédit photo Occi Goal