S.Saurat (Alès) « Agde nous a poussé à être bon toute la saison »

S.Saurat (Alès) « Agde nous a poussé à être bon toute la saison »

27 avril 2022 0 Par Nicolas Portillo

Samedi, le leader Alésien n’a pas plié lors de la réception de l’US Castanet (retrouvez les résultats en N3 par ici). Les hommes de Stéphane Saurat se sont rapprochés du titre avec ce succès 1 but à 0 et pourraient bien le valider ce week-end avec le déplacement à Agde.

Victoire d’une courte tête contre Castanet, 1 but à 0. On peut dire que les Jaunards vous ont donné du fil à retordre !

Oui tout à fait. C’est un championnat disputé où chaque équipe a un enjeu en cette fin de saison : soit d’accession, soit de maintien. C’est le cas pour cette équipe de Castanet. La victoire a été difficile à se dessiner. Je pense qu’elle est plus que logique car nous avons assez largement dominé ce match. Nous avons cinq occasions en deuxième mi-temps que l’on ne concrétise pas. On n’a pu ouvrir le score qu’en fin de match. Mais malgré tout, je crois que c’est une victoire méritée.

Selon vous cette victoire est donc méritée. Est-ce que Castanet aurait pu ou dû mériter davantage ?

Non, je pense qu’il aurait été très cruel pour nous de ne pas gagner ce match. On a cinq occasions en deuxième mi-temps, on doit en avoir trois ou quatre en première mi-temps. En deuxième mi-temps, on passe l’ensemble de la mi-temps dans le camp de Castanet où ils ont bien défendu avec beaucoup de solidarité. Mais il aurait été assez frustrant pour nous de ne pas gagner ce match.

C’est un peu une suite logique avec les victoires qui s’enchaînent. En parallèle, Agde s’est incliné ce week-end. C’est un revers qui fait vos affaires.

Oui j’étais au match à Aigues-Mortes donc j’ai vu la rencontre. C’est une victoire méritée pour Aigues-Mortes. Avec les qualités propres à l’équipe, ils ont su exploiter les espaces laissés par l’équipe d’Agde. C’est plutôt un bon résultat pour Aigues-Mortes. Je crois qu’ils valident leur maintien avec ce résultat. Nous concernant, forcément, on s’intéresse à Agde car c’est notre prochain adversaire. C’est l’équipe qui nous a obligé à gagner chaque match en étant très vigilants. Ils nous ont poussés à être bons toute la saison. Ça a été un adversaire redoutable jusqu’au bout.

Oui, ils ont toujours été proches de vous passant même devant vous pendant un léger instant…

Oui, ils sont passés devant nous lorsque nous avions deux matchs en retard. Mais ce qui est à souligner par rapport à mes garçons, c’est que nous occupons la première place au classement depuis le début. C’est une régularité assez importante à souligner. C’est un championnat très difficile. Nos n’avons rien eu de facile. Tous les adversaires ont été très compliqués à battre. Si on arrive à accéder, ça sera une récompense par rapport à la régularité des garçons tout au long de la saisons.

Une accession qui n’a jamais été aussi proche car il vous suffit d’un nul contre Agde pour accéder en N2 dorénavant

C’est ça, il nous manque deux points pour valider cette accession en N2 tant espérée par tout un club. Le hasard fait qu’à cinq matchs de la fin, nous allons nous déplacer à Agde, notre plus coriace concurrent. Ça serait un sacré clin d’œil de valider notre accession chez eux ce week-end.

Agde a marqué un peu le pas ces dernières semaines même s’ils vous ont collés un long moment. Un tel bras de fer, est-ce que ça ne forge pas l’équipe qui monte ?

Bien sûr. Comme je disais, ça nous a poussé à être réguliers et vigilants à ne pas nous reposer. Les garçons font une saison exceptionnelle. Nous sommes à 17 victoires sur 21 matchs ! Cette équipe d’Agde nous a poussé à être meilleurs chaque match. Ça a été une lutte acharnée même si on occupe la première place depuis la première journée.

Gardez-vous un point noir sur cette saison à ce jour ?

On peut toujours être un peu plus exigeant. Mais c’est quand même 17 victoires sur 21 matchs, meilleure défense, meilleure attaque. On est en tête de ce classement depuis le début de la saison. En Coupe de France, on a été sortis avec un sentiment un peu amer. On a été éliminés chez nous par Bastia Borgo en ayant joué tout un match à 10 contre 11. Je reste persuadé que si on avait été 11 sur ce match, on se serait qualifiés. C’est un petit goût amer. Mais quand on fera le bilan de fin de saison, on aura de quoi être très fiers de la saison que tout un groupe a réalisé. Je voudrais vraiment mettre l’accent là-dessus. On n’arrive pas à une telle perf’ avec seulement 11 ou 12 garçons. On y est arrivés avec l’ensemble du groupe. Tous les joueurs, que ça soit les garçons qui ont beaucoup joué, ou les jeunes un peu moins, ils ont tous aidé le groupe à être performants et à ce que les séances d’entraînement se passent dans la meilleur atmosphère possible. Là, je veux vraiment tirer un coup de chapeau à l’ensemble de mon groupe. S’il y avait le secret d’une saison réussie, ça serait l’implication de chaque joueur dans ce projet.

Vous avez évoqué le petit goût amer de Bastia Borgo. On peut retourner la donne et se dire que vous avez mené la dragée haute à une équipe de National. C’est un peu un motif de fierté non ?

Tout à fait après c’est toujours difficile d’être satisfait d’un match perdu ou d’une élimination. Mais effectivement après coup, nous avons été assez contents. D’ailleurs, notre adversaire l’a reconnu en fin de match. Nous avons été assez contents de ce que l’on montre à 10 contre 11 contre un adversaire hiérarchiquement plus fort que nous. Oui c’est une forme de satisfaction. Comme vous dites, ça nous a peut-être inconsciemment servie pour être réguliers sur l’ensemble du championnat.

En partant du principe d’une montée, on voit que les équipes Occitanes ont quelques difficultés en National 2 et font souvent l’ascenseur. Comment faire pour l’éviter ?

Ça fait plaisir que vous posiez cette question. On a presque envie de s’y projeter. Mais je vous assure qu’en ce moment, on est plutôt focalisés sur cette fin de saison et de focaliser notre attention sur cette accession en National 2. Je l’espère ce week-end, en tout cas le plus rapidement possible. A ce moment-là, nous pourrons nous tourner vers la saison prochaine pour la préparer dans de meilleures conditions. L’un des facteurs que l’on peut maîtriser, c’est de valider au plus vite cette accession, pour justement nous laisser un maximum de temps pour préparer la saison prochaine dans les meilleures conditions.