Déjà champion de sa poule A de D2 Tarnaise, l’AS Lagrave réussit une très belle saison et valide sa deuxième montée consécutive, validant ainsi le projet mené par le président Julien Quilbeuf.

C’était l’objectif en début de saison : monter en Départementale 1 la saison prochaine. Voilà qui est fait…

Oui voilà. C’était l’objectif. En plus on le fait à cinq journées de la fin, c’est encore mieux. Ça nous laisse nous préparer pour les quarts de finale de la Coupe du Tarn. C’est sympa.

Effectivement vous avez l’opportunité de pourquoi pas réaliser un doublé Coupe-Championnat qui serait historique !

Oui, après, on n’y est pas encore. On en est loin. Mais déjà, un quart de finale, en plus à domicile. C’est déjà super sympa. On n’est pas encore au doublé. Ça fait du bien à tout le monde pour tout le boulot que tout le monde fait au club, c’est une récompense.

Le fait d’être déjà promu vous permet également de préparer d’ores et déjà la prochaine saison. Vous vous frotterez à une D1 très relevée et améliorée. Que pouvez-vous déjà nous dire sur la prochaine saison à Lagrave ?

On commence à préparer tranquillement la prochaine saison. Il faut recruter un petit peu. On a déjà des pistes sur deux-trois joueurs. Il nous faut en recruter quatre-cinq pour avoir un effectif assez complet car cette année, nous étions un peu justes en terme d’effectif que ça soit pour la une ou la deux. Après, Benoît Balat arrête. Du coup c’est Cyril Braley qui restera coach. Nous sommes en train de chercher pour un second coach qui serait avec lui.

Et en terme d’effectif, est-ce que vous pensez avoir une petit fuite des talents ?

Aujourd’hui, au niveau du groupe de la deux, cette année était un peu compliquée donc on ne sait pas trop. Mais la une, je ne pense pas. Normalement, nous devrions garder tout le monde. Si on garde tout le monde, en recrutant quatre-cinq joueurs de plus, ça devrait le faire.

Evoquons un peu l’évolution dans cette poule de D1. Vous devrez vous frotter à de très belles équipes, voir potentiellement plusieurs équipes qui descendraient de Régional 3. Quelles seront les ambitions de Lagrave l’an prochain ?

On monte alors si c’est comme cette année avec six ou sept descentes, c’est déjà compliqué ! Si on joue rapidement un bon maintien, ça sera parfait. Cette année, selon les descentes il peut y avoir entre cinq et sept descentes donc c’est énorme ! On va commencer par jouer le maintien et après on verra au fur et à mesure.

En termes d’ambition, on sait que vous vouliez rapidement élever Lagrave. C’est chose faite en étant déjà dans l’élite du foot Tarnais l’an prochain.

C’était l’objectif quand on a repris le club il y a quatre ans. On voulait être en D1 d’ici quatre-cinq ans. On y est. Après le reste on verra au fur et à mesure. On est déjà allés très vite. Au bout d’un moment, il faut se poser, stabiliser et il faut que derrière, tout suive.

Peut-être avoir davantage d’ambitions pour l’équipe deux l’an prochain du coup ?

Oui c’est le problème que nous avons eu cette année. On va finir troisième ou quatrième. Mais niveau effectif, nous étions trop justes. C’est ici que je suis déçu. Je voulais à tout pris resserrer les rangs entre la une et la deux. L’équipe une en D1 et la deux en D4, ce n’est pas bon. Ça ne suit pas. On va voir comment ça se passe l’année prochaine.

Une fusion avec le club de Brens a été évoquée, qu’en est-il ?

Là nous sommes en entente avec l’école de foot. On le refera jusqu’aux U17, c’est sûr. Après, la fusion on ne sait pas encore. C’est un projet. On ne sait pas si ça se fera cette année, ou si ça ne se fera pas. C’est encore flou.

D’autant qu’en senior avec les deux montées de Lagrave et de Brens cette saison, le projet pourrait être alléchant !

C’est ça. Brens monte en D2. C’est vrai que pour l’effectif et l’avenir ça serait bien. Après, on va voir au fur et à mesure. On va faire étape par étape.

Et pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les tenants de cette entente école de foot avec Brens ?

On avait U9 et U11 et l’an dernier, quand nous sommes passés en U13, nous n’étions pas assez. On avait une semaine pour trouver une entente sinon on ne pouvait pas monter avec la une. Je remercie le président de Brens, c’est grâce à eux si on monte. Du coup nous avons fait une entente directe avec les U11 et U13 et ça s’est super bien passé. Je suis content et pour eux je pense que c’est pareil. On va continuer comme ça la saison prochaine c’est sûr. Après, la fusion on verra. Après, il faut y aller tranquillement. On n’a fait qu’une année. On a lancé le projet de fusion qui était bien parti. On va laisser monter la une de Brens D2, qu’ils savourent. C’est bien ils ont beaucoup de jeunes et je suis content pour eux.