Victorieux d’Auch Foot 2-0 (retrouvez les résultats par ici), les joueurs de l’Olympique de Girou s’offrent un véritable bol d’air dans la course au maintien en repassant au passage devant Salies Mane. Un bol d’air frais que le président de l’OGFC, Sébastien Salles, accueille avec enthousiasme avant la dernière ligne droite.

Victoire au combien importante sur la pelouse d’Auch, surtout lorsque l’on voit Salies Mane chuter dans le même temps. On peut dire que c’était un week-end idéal pour le Girou qui sort la tête de l’eau et ressort des relégables !

Oui c’est un peu l’exploit attendu depuis le début de la saison contre des équipes plus fortes que nous. Exploit que nous n’avions pas réussi à faire jusqu’à présent. Nous sommes souvent passés très proche sans réussir. On enchaîne après une victoire à St Orens très importante aussi. Ça nous replace vraiment dans la course au maintien et nous sommes ravis.

À tel point que vous êtes maintenant à égalité de points avec Albi Marssac, qui a fait un nul contre Lourdes. Vous êtes maintenant dans des dispositions idéales avant de recevoir Tarbes le week-end prochain…

Voilà. On sait que ce match sera aussi très important, surtout qu’en même temps, Albi Marssac et Salies s’affrontent. Les deux ne pourront pas prendre des points. Dans tous les cas s’il y a victoire du Girou, on en profitera sur une des deux équipes, voir les deux.

On va reparler de la rencontre contre Auch. Un succès en terre Gersoise, c’est une denrée rare. Qu’est-ce qui vous a permis de l’emporter là-bas ?

Déjà, je pense que nous avons été avantagés par le fait qu’Auch a été diminué pour mettre l’accent sur l’équipe deux. Il manquait deux, trois voir quatre bons joueurs de leur effectif. Ensuite, comme ils n’ont plus grand-chose à jouer, cette petite différence de motivation se ressent quand même. Dans le scénario du match, on marque très vite. On mène 1-0, on s’accroche à ça très longtemps. On a eu une mauvaise période au retour des vestiaires où ils nous ont mis une grosse pression pendant 15 minutes. Ils n’ont pas réussi à marquer grâce à des exploits de notre gardien. Sur la fin du match, on obtient un penalty à dix minutes de la fin, et ça nous permet de finir un peu plus tranquilles.

Cette victoire vous permet donc de sortir de la zone rouge, sans compter donc la place de moins bon dixième qui pour l’instant ne semble pas se jouer dans votre poule…

Pour le moment oui. Après, il faut faire gaffe au classement de chaque équipe. On va essayer d’en laisser quatre derrière. Si on fait ça, on aura fait ce qu’on avait à faire. Si malheureusement, il doit y avoir une cinquième descente, on est quand même assez confiant car nous avons pas mal gagné et fait de bons résultats contre les derniers. Dans la poule B, ils se battent tous, tous se perdent. A ce jour, nous aurions déjà 18 points. Après si une équipe est huitième un jour, qu’elle passe neuvième, ça change tout le classement. C’est très difficile à prévoir mais on va espérer que Colomiers ou Montpellier se sauve.

Sans compter cette place de moins bon dixième qui reste en suspens, vous n’êtes plus relégable. Vous avez donc de nouveau votre destin entre vos mains. Chose que vous aviez perdu en avril.

Tout à fait, on l’avait perdu après la défaite contre Toulouse Métropole. On le retrouve maintenant. À nous de jouer. On préfère cette position que l’autre. Il vaut mieux être chassé que chasseur. Après, nous allons bien gérer. Il faudra gagner des matchs, ça c’est sûr. Je ne sais pas combien, mais il faudra en gagner. On compte vraiment sur les deux réceptions que nous avons : Tarbes et Albi Marssac. Entretemps, nous irons à Portet. J’espère que sur ces trois journées, nous pourrons engranger quelques points qui nous laisseraient dans une position confortable.

Sachant que vous avez davantage l’expérience de la course au maintien en R1 !

Oui c’est la dixième année qu’on le joue (rires). On sait qu’on va tomber à un moment donné. Mais on essaye de le repousser le plus loin possible.

Se maintenir quand le tiers de la poule descend ça serait déjà une belle prouesse…

Oui c’est sûr qu’on partait avec beaucoup d’incertitudes en début d’année. Si on arrive à se maintenir ça sera déjà bien. D’autant qu’on a un groupe assez jeune qui a été bien renouvelé pendant le covid. On partait avec beaucoup d’incertitudes pour ce maintien avec quatre descentes. Si on arrive à s’en sortir, ça sera un bon acquis d’expérience. A nous de prendre match après match en espérant qu’à la dernière journée, nous soyons dans la même position qu’aujourd’hui.