Ce samedi pour le compte de la 24ème journée de R2 en poule D, Seb Prunier et ses gars reçoivent un adversaire en grand besoin de points, pour espérer se maintenir, Fleurance. De leur côté, les Haut-Garonnais pourrait définitivement s’éloigner de la zone rouge et pourquoi pas espérer en surprendre plus d’un en haut de classement d’ici la fin de saison.

Encore trois rencontres à jouer dans ce championnat de R2. Vous recevez Fleurance qui a un besoin urgent de points. Vous allez devoir disputer un match compliqué contre une équipe qui viendra avec le couteau entre les dents !

Comme j’ai dit à mes joueurs. Pour eux, c’est le match de la dernière chance. S’ils perdent contre nous, c’est finit pour eux. Nous, nous allons jouer comme tous les autres matchs. Comme à chaque fois, c’est pour le gagner. On ne va pas chercher à calculer. On va jouer les matchs jusqu’au bout et jusqu’à la fin pour être le plus haut possible. Mais face à une équipe regroupée, on s’attend à un match où ils vont jouer les contres à fond.

Vous êtes cinquièmes et pouvez viser le top 4. Mais avec un nombre de descentes XXL, il vous faut encore regarder derrière. Qu’est-ce que tu projettes pour cette fin de saison à Grisolles ?

Nous depuis le début de la saison, nous ne sommes pas descendus en dessous de la cinquième place. Pour nous l’objectif est de rester dans les cinq premiers. On a une bonne marge de manœuvre par rapport à ceux en dessous. Il faudrait vraiment que l’on perde tous nos matchs et que ceux derrière gagnent tout. En plus, il y a des confrontations directes. Notre objectif c’est d’être le plus haut possible. Le top 4, nous sommes ex-aequo avec Boulogne. C’est largement jouable. Après, les trois premiers devant, c’est compliqué. On a perdu le week-end dernier contre Muret chez eux…

Le podium s’est fermé avec la défaite de Muret pour toi ?

Oui. Muret et St Gaudens vont gagner au moins un match, voir deux matchs sur trois. Nous le meilleur classement à viser c’est quatrièmes. Ça sera déjà super pour cette année.

Est-ce que ça colle avec vos ambitions de début de saison ?

J’avais dit aux joueurs qu’on visait le top 5. Même si nous avions un effectif renouvelé, des joueurs qui n’avaient pas connu ce niveau. Malgré les blessures, comme dans tous les clubs, on a réussi à réaliser cet objectif. Ce qui encourage la saison prochaine à viser plus haut.

Effectivement tes joueurs auront l’expérience de la R2 cette fois de quoi espérer encore mieux !

Après voilà, j’ai dit aux joueurs qu’on avait un projet sur le long terme. On va garder un maximum de joueurs du groupe pour continuer à travailler sereinement et dans la continuité du projet. On va renforcer quelques points pour passer ce palier et jouer les trois premières places.

Et cette prochaine saison elle se fera avec toi ?

Oui c’est assuré. Le club me fait confiance. On avait déjà parlé sur du long terme et pas du court terme. Même si ça aurait pu en cas de mauvais résultat. Là, ce n’est pas le cas. On va continuer à Grisolles.

Pour revenir au match de Fleurance. Ce match sera-t-il l’occasion de préparer déjà la saison prochaine et d’essayer de nouvelles choses ou tu vas rester focus sur cette saison ?

Là, le match de Fleurance on l’a préparé comme tous les autres. On a aussi une équipe réserve qui n’est pas encore assurée du maintien. On la renforce depuis deux-trois matchs. C’est oui l’occasion de voir d’autres joueurs qui n’avaient pas beaucoup de temps de jeu et qui en ont davantage depuis quelques matchs. C’est aussi voir pour l’avenir en essayant ces nouveaux joueurs.

Pour dresser un premier bilan de cette saison. Ça revient pas mal chez les coachs que cette saison est éprouvante. As-tu le même ressenti à Grisolles ?

On sent que tout le monde est pas mal fatigué. Que ce soit physiquement ou mentalement. C’est une saison très longue et très compliquée parce qu’on savait qu’il y avait beaucoup de descentes et d’enjeux. Là, on arrive à la fin et on sent que ça sera un grand soulagement.