M.Bouamama (Seysses Frouzins) « Rêver à quelque chose d’historique »

M.Bouamama (Seysses Frouzins) « Rêver à quelque chose d’historique »

17 mai 2022 0 Par Nicolas Portillo

Crédit photo Occi Goal

Seysses Frouzins a mis un premier pied en Régional 1 ce week-end. Fort d’un succès 3-1 contre St Sulpice, les hommes de Mohamed Bouamama comptent désormais cinq points d’avance sur leurs poursuivants à deux journées de la fin du championnat de Régional 2.

Victoire ce samedi contre St Sulpice 3 buts à 1. Vous ne pouvez plus le cacher, vous jouez la montée maintenant !

Quand on arrive à deux matchs de la fin évidemment. Les joueurs se sont octroyé le droit de rêver à quelque chose d’historique qui serait de jouer en R1 la saison prochaine. On ne va pas refaire de la langue de bois, mais rien n’est fait. Il reste deux matchs pour essayer d’aller au bout.

Avec la victoire de Canet à Castelnaudary, vous prenez cinq points d’avance. C’est juste énorme !

Vu d’où on part, vu les circonstances de la saison, oui énorme, mais largement mérité pour les joueurs et l’investissement de tout un club et du staff.

Pour revenir à cette rencontre contre St Sulpice, vous menez 1, puis 2-0. Quand ils réduisent le score, est-ce que tu n’as pas vu le traquenard arriver ?

Ça fait parti du jeu. Le football, ce n’est pas moi qui l’ai inventé. Je ne suis qu’une coach amateur. Quand tu as la balle du 3-0 et que tu ne la mets pas au fond, effectivement tu te découvres un peu. Il y a ce ballon dans le dos de la défense, avec un manque de couverture mutuelle. Mais je n’ai pas senti les joueurs s’affoler. Ils sont restés sereins. Les joueur savent ce qu’il ont à faire donc non pas spécialement de souci.

Un très bon collectif à Seysses, on a aussi vu un très bon Luka Braunwaert. Les félicitations sont de mises pour eux lors de ce match…

Ils ont travaillé toute l’année. Il y a eu des périodes difficiles, notamment en hiver où nous n’avons pas pu travailler correctement avec des installations compliquées. Aujourd’hui, c’est une obligation au sein du club d’avoir un terrain synthétique. J’espère que les instances et la municipalité nous aideront à l’obtenir. Que ça soit pour les seniors ou les plus jeunes. Ça touche à toute la pratique du football, la fidélisation des joueurs.

Ce samedi le match se jouait dans le Tarn à Molétrincade, pourtant ce sont bien les supporters Haut-Garonnais qui donnaient le plus de voix… Votre douzième homme était là !

Ils sont formidables. Ils nous ont suivis à Castelnaudary. D’ailleurs, je les en remercie. Ils ont été formidables et nous ont suivi toute l’année. Ça avait démarré déjà contre Canet lors du match de Coupe de France. Ils sont exceptionnels. On sent un soutien et ça fait vraiment chaud au cœur. Ça fait parti du football. Après nous n’aurons peut-être pas la chance d’avoir des supporters comme ça toutes les saisons. On profite du moment présent, de tout ce qui arrive cette saison et on fera le décompte à la fin.