O.Hernandez (TMFC) « On ne trichera pas jusqu’à la fin de saison »

O.Hernandez (TMFC) « On ne trichera pas jusqu’à la fin de saison »

18 mai 2022 0 Par Nicolas Portillo

Crédit photo AMTFA

Défaits dans les dernières minutes le week-end dernier contre Portet, les joueurs de Toulouse Métropole n’ont pas livré la même copie ce week-end en déplacement à Albi Marssac dans le cadre de la 24ème journée de Régional 1, en poule C. Les hommes d’Olivier Hernandez ont su maitriser leur sujet pour s’imposer 2 buts à 1 pour rester dans la course au top 5.

On va revenir sur ce succès à Albi Marssac. C’est déjà une performance intéressante, même si les Tarnais sont relégables, ils n’avaient pas encore perdu à domicile en 2022. C’était une belle occasion de se relancer, et vous ne l’avez pas loupée !

On a gagné Salies, on gagné le Girou dans les arrêts de jeu et on essaye de garder l’équité. C’est important pour nous. Après, on a intégré quatre U20, dont deux U19. Ils ont une bonne génération. Ils sont champions! Il faut en profiter. Là, dans un stade qui a une histoire et contre un gros public samedi, on a été corrects. On a fait un bon match structurellement. C’est important de montrer les exigences de la R1 aux jeunes. C’était une équipe sous pression face à une équipe plus libérée. Malheureusement, ce n’est pas simple pour les équipes du bas de tableau. On est toujours dans l’équité. On veut gagner tous nos matchs. On perd contre Portet dans les arrêts de jeu. Là on a été devants tout le match. J’ai trouvé la victoire tout à fait logique même en terme d’occasions franches. On est toujours entre deux.

Comment ça ?

Entre la satisfaction avec un groupe jeune d’avoir été collectivement intéressants tant sur le plan tactique que structurellement, c’était en place. Mais entre deux par rapport à ces équipes et le fait qu’ils soient en difficulté. Il faut essayer de jouer l’équité. On ne trichera pas jusqu’à la fin de saison. On va jouer nos matchs jusqu’au dernier. C’est important. Après, notre objectif est de finir dans le top 5. Par rapport à la saison qu’on fait, ce serait mérité.

Cette victoire vous permet de rester à portée du top 5, voir même pourquoi pas du podium !

Bien sûr. Après, on a eu une saison très longue. On a commencé en juin, on a eu beaucoup de blessés sur les deux derniers mois. En plus des blessés de longue durée qui ont fini la saison. Ce qui prouve que l’après-covid a été compliqué. Les corps ont été meurtris. Faire des saisons aussi longues avec autant de pression et de descentes, c’était dur. Il aurait peut-être fallu le faire sur deux saisons et pas sur une.

Sachant que la saison prochaine offre encore une saison assez rude avec la réforme des championnats professionnels !

Oui avec deux descentes, plus une troisième sur des poules de 12, plus malheureusement deux ou trois clubs de National 3 qui redescendent en R1. Ça risque de faire un championnat très relevé et beaucoup de pression.

Dans votre poule Onet a donc empoché le titre de champion. Au regard de votre saison, est-ce que vous ne regrettez pas un peu d’avoir manqué la course au titre ?

Des regrets oui et non. En début de saison, on jouait le maintien. On a restructuré. On a fait un gros parcours en Coupe. On a le pénalty des 32èmes qu’on loupe (NDLR TMFC/Montauban 0-0, 3-4 TAB). En terme d’émotions, ça a beaucoup puisé. Bien évidemment qu’on l’a payé, mais c’est sans regret. Après on a manqué un peu de profondeur d’effectif. On ne va pas se mentir. On va finir la saison à 34 matchs officiels !

Ce qui commence à faire beaucoup pour du football amateur tout de même…

Ben 34 matchs officiels ! Il faut se rendre à l’évidence. Je pense qu’Onet était structurellement plus prêt que nous à monter et ils le méritent. C’est une bonne première saison. Les équipes qui finiront devant le méritent aussi. On ne va pas se mentir. Bien sûr qu’on peut avoir des regrets, mais il ne faut jamais oublier d’où l’on vient.

La saison actuelle n’est pas encore finie. Vous avez encore cet objectif de top 5. Mais cette fin de saison ne sera-t-elle pas l’occasion de préparer déjà la prochaine en profitant des bonnes performances de vos jeunes pour les intégrer encore davantatage ?

Bien sûr. Si on prend les matchs contre Portet et Tarbes, on a fait démarrer un jeune de 17 ans au milieu de terrain. C’est l’objectif de travailler avec les jeunes. On a quand même un gros regret sur la saison, même si on a tout fait pour la sauver, c’est la réserve en R2. Le tremplin R3/R1 est trop large. Il faudra le réduire la saison prochaine. Ça sera vraiment l’objectif : remonter l’équipe réserve en R2 en utilisant bien sûr les jeunes. Ces jeunes ont joué en R2 cette année pour la plupart. Ils ont fait quasiment tous quelques apparitions en R1 cette année. Pour eux, c’est du bonus et c’est formateur.

La jeunesse de l’effectif, est-ce que ça n’a pas été le souci en R2 avec l’inexpérience qui va avec ?

Voilà. L’inexpérience des jeunes et moi je n’avais peut-être pas un groupe assez étoffé et toujours matûre. Ça aussi c’est important.

Chose qui pourra être corrigée avec la saison qui vient de passer ?

C’est ce qu’on va essayer de rechercher. Mais aujourd’hui, tout le monde recherche des joueurs d’expériences, des joueurs cadres. Il y en a de moins en moins. Après les jeunes auront une année de plus. Ça suffira peut-être, on ne sait pas. On a quand même eu une belle poule. Beaucoup d’équipes luttent encore, même en N3. Nous avons la chance de pouvoir finir en prenant du plaisir. Il faudra le faire jusqu’en fin de saison. C’est une chance que l’on s’est gagné nous-même. Si on en est là, c’est qu’on l’a mérité.