JJ.Carel (Juillan) « Sur une saison classique, on serait dans le coup pour se maintenir. 

JJ.Carel (Juillan) « Sur une saison classique, on serait dans le coup pour se maintenir. 

19 mai 2022 0 Par Nicolas Portillo

Déjà condamné à la descente en Régional 3, Juillan peut cependant sauver l’honneur en cette fin de saison. Profitant d’une bonne série (peut-être trop tardive), Jean-Jacques Carel et ses troupes travaillent déjà pour la prochaine saison en essayant de compenser notamment les manques créés par les deux saisons covid.

La saison a déjà livré son verdict pour Juillan, assuré de descendre en R3. Qu’est-ce que qui vous a manqué pour mieux figurer dans votre championnat ?

Un peu de réussite en début de saison sur certains matchs et un peu moins de blessés et des départs à des moments clés qui n’étaient pas prévus. Quand le départ est difficile, c’est compliqué derrière de rattraper les points. Surtout quand il y a cinq ou six descentes. Ça devient très vite difficile. On aurait eu un peu de réussite sur certains match en début de saison, on n’en serait peut-être pas là, je ne sais pas.

Effectivement un mauvais départ une année où la zone rouge est XXL, c’est quasiment fatal…

Evidemment. Quand tu te retrouves après cinq-six journées à dix points du premier non-relégable. Tu te dis que la saison va être très longue ! Dans la tête des joueurs, c’est compliqué. Sur une saison classique, on serait dans le coup pour se maintenir. C’est comme ça. Ça a été voté et entériné donc on subit.

Il reste encore deux rencontres à jouer. C’est l’occasion de préparer déjà la saison prochaine en R3 pour vous ?

Oui. On s’est donné une ligne directrice : bien finir la saison pour continuer à évoluer. Le groupe progresse et il est jeune. Même si la relégation est actée, l’important est de bien terminer pour commencer à jalonner la saison prochaine.

Cette saison à venir ça sera avec coach Carel ou pas ?

Normalement oui. À moins que l’OM vire Sampaoli, je suis dispo ! Le président fera un effort je pense. Mais sinon il y a de grandes chances.

Une descente en R3, ça peut être compliquée. Certaines font l’ascenseur, d’autres végètent ou chutent encore. Quelles seront les ambitions affichées par Juillan ?

On a un groupe jeune avec une réelle identité et un groupe de qualité. Les jeunes sont très performants. Après le degré de performance chute des fois sans savoir pourquoi. On a ciblé quelques soucis que l’on va essayer de gommer. Bien évidemment, l’objectif est de remonter rapidement. Si on arrive à modifier le groupe là où nous avons des manques existants, je pense qu’on peut légitimement penser jouer les premiers rôles. Après peut-être pas une montée, ça serait difficile, mais on partira pour jouer les premiers rôles. À condition de garder notre effectif et de cibler les bonnes recrues.

D’autant qu’avec un effectif jeune, il n’a pu que s’aguerrir en R2 cette saison et ça sera tout bénef en R3 !

C’est le projet. Il y a des garçons qui ont tout juste 18 ans et qui vont avoir 20 matchs de R2 déjà ! Ça s’est aguerri, ça a pris de l’expérience. J’espère que les joueurs plus expérimentés seront aussi dans le partage pour les aider à évoluer encore et plus rapidement. Il y a un groupe en devenir. Après il ne faut pas oublier que nous avons un groupe très jeune. J’ai oublié pendant quelques mois qu’on avait eu deux ans de covid et ces garçons, il leur manquait deux ans de formation ! Il faut rattraper le temps perdu. Je ne sais pas s’il se rattrape mais ils doivent bosser deux fois plus et nous, nous devons les aider deux fois plus aussi.

Ou à défaut de le rattraper, le compenser au mieux !

Oui de combler le retard accumulé. Les jeunes que j’ai sont réceptifs et travailleurs. Mais, surtout à cet âge ce sont des éponges, ils apprennent vite, et le covid leur a enlevé deux ans d’acquisition technique et intellectuelle. C’est compliqué, mais on va y arriver.

Ces deux années perdues vous ont clairement fait défaut pour viser autre chose cette saison ?

Pour ces profils de joueurs, oui. Je pense. Je ne parle pas de joueurs formés dans des grands clubs du département où ça bosse. On parle de petits Juillanais formés au club de Juillan avec les avantages et inconvénients que ça a. Oui, ils ont deux de moins d’approche technique, tactique, d’intelligence de jeu. C’est un manque pour eux. Ça a été un manque pour nous. Je l’avais ciblé dans ma réflexion. J’ai été assez dur avec eux. Maintenant, je suis plutôt dans l’empathie. Je comprends que c’est compliqué pour eux. Il y en a qui avancent plus doucement, mais on va y arriver.

Cette saison vous aura appris tant aux uns qu’aux autres !

Ah oui. Moi, j’ai beaucoup appris. C’est la première fois que je me retrouve dans une telle situation et j’ai beaucoup appris au niveau de ces jeunes, des anciens, de l’appréhension de la position. J’espère leur avoir transmis quelque chose. Mais moi j’ai appris beaucoup de choses. Je pense leur avoir appris quelque chose. On est encore beaucoup aux entraînements, et dans une situation difficile depuis le mois d’octobre. On tourne à 18-20 aux entraînements. J’espère qu’ils sont contents d’être là et apprennent un petit peu.

18-20 aux entraînements, beaucoup de coachs jalouseraient une telle présence !

Je me suis retrouvé en plein février avec 23 joueurs aux entraînements, les trois gardiens étaient là ! Dans une situation si difficile, je leur tire mon chapeau. Bien des joueurs auraient lâché mais là, les garçons sont là et seront encore là en fin de saison. On va essayer de bien finir. On est sur trois victoires sur quatre matchs.