Dernière journée de championnat pour les Montalbanaises dans cette poule B de D2 féminines. Pour cette dernière rencontres, le groupe de Soraya Belkadi se déplace à Evian Thonon, adversaire dans la course au podium.

Dernier match de la saison. L’occasion de bien figurer contre une équipe qui vous talonne. Qu’attendez-vous de cette dernière journée ?

De clôturer la saison de belle manière pour rester sur une note positive. Surtout que c’est un long déplacement. C’est le dernier, autant revenir avec les trois points. On veut aussi se donner une certitude de finir quatrième, et une chance de finir troisième. C’est important. Même pour le groupe c’est intéressant de finir de façon positive.

Au crépuscule de cette saison, alors que vous jouez un potentiel podium, est-ce que vous nourrissez des regrets sur cette saison ou vous êtes plutôt satisfaite ?

Au vu des saisons précédentes, c’est une très belle saison. C’est notre plus belle saison, même si on finit quatrième ou cinquième. Ça restera notre plus belle saison en terme de jeu, de contenu à proprement dit de nos matchs, des séries que nous avons effectuées. Pour moi, ça reste une très belle saison. Maintenant des regrets non, il ne faut pas en avoir. Après, il faut être capable d’analyse à juste titre le potentiel, les matchs, tout ce qu’on a et d’en tirer les leçons et de mieux se préparer sur certains points pour la saison prochaine.

Pourtant, sur une période de la saison, vous étiez au coude à coude avec le RAF pour la place de leader. Est-ce que ça aurait pu être envisageable de batailler davantage avec elles ou ce n’était pas le même championnat ?

Quand nous sommes allées chez elles, on a pris 3-0. Le score était net. Cela étant dit, elles ont sur-jouer et nous, nous n’avons pas joué. Je pense qu’elles ont du faire l’un de leurs meilleurs matchs. En terme d’engagement athlétique, pour avoir vu d’autres matchs, je trouvais celui-là au-dessus de leurs autres prestations. Après, je n’ai pas vu tous les matchs. C’est pour ça que je me permets de dire l’un de leurs meilleurs matchs et pas le meilleur match. Cela dit, nous, nous n’avons absolument pas joué. Nous n’avons rien développé en allant chez elles. C’est ça aussi le haut niveau. C’est savoir faire son jeu pas sur 10 ou 12 matchs mais sur à minima 20 matchs et être fortes dans l’engagement, dans un des domaines qui nous réussi habituellement. Au moins un des domaines. Là pour le coup, pour moi, ça a été un non-match. Il n’y a pas d’autre mot. C’est rare que je le dise, mais vraiment, nous n’avons pas joué. Ce match est un regret. J’aurais aimé qu’on joue. On aurait peut-être également perdu. Mais au moins que l’on joue. Sur le match retour, la défait n’est absolument pas méritée. Au moins un nul pour les Aveyronnaises, et pour moi personnellement, un match gagné de notre part. Au vu du nombre d’occasions. Il n’y avait pas une équipe supérieure à l’autre. Il y avait deux stratégies qui se sont affrontées. Les gens qui ont regardé le match, c’était une belle rencontre. Mais on sort perdantes. Pour moi, ce n’est pas une autre catégorie. C’est loin de l’équipe Dijonnais qui était montée il y a quelques années où pour moi, c’était un autre championnat. Je n’avais pas la même équipe. Mais l’équipe de Dijon était largement supérieure à toutes les autres équipes du championnat en terme de jeu, de capacités athlétiques, de répétition des efforts, de régularité dans les résultats. Là Rodez ce n’était pas le cas pour moi, ni Yzeure, ni nous, ni Nice. Personne n’a survolé le championnat.

Il reste ce match contre l’ETG. Mais quand on fait un premier bilan vous pouvez accrocher un podium, ce qu’a déjà fait votre réserve en R1. Ça reste une très belle saison pour le pôle féminine de Montauban ! De quoi augurer de belles choses pour la saison prochaine non ?

Oui tout à fait. Là c’est un travail qui a été fait depuis longtemps. Que ça soit sur la R1, ou même sur la D2 avec certaines jeunes qui arrivent à montrer des qualités en R1. Ça fait plaisir. Ce sont des joueuses qui étaient en U18/U19 chez nous. Dans la projection, comme nous allons en nous améliorant au fil des saisons, j’espère que la saison prochaine nous serons meilleures.

Avec peut-être l’objectif de jouer la place de leader ?

Comme je dis, cette saison je ne suis pas partie en me disant que nous devions obligatoirement monter. Cet objectif doit être commun. Il doit faire ressentir le potentiel. Bien sûr que nous voulons toutes finir premières. Mais ça doit passer par des faits, des comportements, des aptitudes plus que par de la parole. Je ne dirais pas de monter, surtout que l’année prochaine si la refonte de la D2 s’effectue, et la création de la D3, il faut finir dans les six premiers ! Il y aura deux championnats donc il faudra finir dans le premier championnat. Je pense que beaucoup d’équipes vont mettre les moyens pour rester en Deuxième Division. À mon sens, les montées de D3 en D2 seront d’année en année extrêmement difficiles.