Déjà assuré du maintien, Albères Argelès pourrait s’offrir une fin de saison en apothéose et viser le top 5 de ce championnat de National 3. Contre Alès, lors de l’avant-dernière journée de championnat, le meneur de jeu Catalan, Timothée Mendes, espère pouvoir performer et préparer la prochaine saison et pourquoi pas espérer des ambitions autres dans les prochaines saisons après neuf années au club.

C’est entre guillemets la deuxième saison du club en N3. Vous avez d’ores et déjà obtenu le maintien. Qu’est-ce qui a fait la force du groupe sur cette saison selon vous ?

Au niveau du résultat, c’est-à-dire le maintien acquis, nous sommes tous satisfaits. En réalité, nous sommes tous conscients que le club a très peu de recul par rapport à son histoire en N3. C’est la première saison complète à ce niveauè-là. On a été assez humbles toute la saison. On savait si on jouait le maintien à la toute dernière journée, l’objectif aurait été rempli. On va dire qu’on a un peu dépassé nos attentes. Avoir acquis le maintien à deux journées de la fin et être positionné cinquièmes aujourd’hui, nous sommes un peu au-delà de ce que nous avions fixé. Au regard de notre saison et des matchs produits, nous en étions capables.

En quelques sortes, cette place et ce maintien ne sont pas volés quoi…

Voilà exactement. La qualité du jeu produit, en particulier à la maison, nous a permis d’enchaîner des résultats. On n’a pas volé d’être là où nous sommes aujourd’hui. Nous sommes plutôt fiers et contents.

Et maintenant que ce maintien est acquis. Vous êtes un peu plus libérés pour ces derniers matchs. Mais qu’est-ce que ça augure pour la suite à vos yeux ?

Pour les deux dernières journées, nous irons chercher de finir le plus haut possible. Nous sommes cinquièmes, si on peut finir ne serait-ce qu’à cette position on sera super contents. Pour la suite, on est des gens ambitieux, réalistes mais ambitieux. Au sortir de cette saison, et malgré notre place actuelle, nous savons que nous aurions pu faire beaucoup mieux. On va rester humbles. On va chercher à faire mieux que la place où nous finirons cette année. On ne va pas essayer de jouer les premiers rôles, mais d’être dans la partie haute du classement et d’y rester tout au long du classement. Ça serait une progression et ça serait déjà mieux.

Vous avez pas mal roulé votre bosse au sein du club. La montée obtenue en 2020, ce n’était pas l’objectif de début de saison. Quels élements vous ont permis d’obtenir de si bons résultats sur ces dernières années ?

On va dire qu’au départ un projet a été fixé avec le coach qui arrivait à l’époque (Guillaume Boronad). Il a su fédérer un certain nombre de joueurs et d’hommes autour de lui. Nous nous sommes créés notre petite histoire à nous. Quand tu as des liens en dehors du terrain, sur le terrain ça se ressent encore davantage. Après nous avons forcément des qualités footballistiques. Sinon, nous ne serions pas arrivés à ce niveau. C’est surtout le coach et le projet qu’il a créé. Il a réussi à fédéré autour de lui. Surtout sur la saison en R1, où ce n’était pas l’objectif de monter ! Là dans un deuxième temps, valider cette montée en N3 en se maintenant, c’est le coach qui a fait une grande partie du boulot. Il a su mener les hommes derrière lui, que nous croyions tous en ce que nous pouvions faire. Le club a énormément évolué. Il n’y avait pas grande chose. Aujourd’hui, avoir un maintien en N3, c’est déjà beaucoup. La progression y est, à voir où seront nos limites. Seul l’avenir nous le dira.

Et individuellement, pensez-vous avoir su mener à bien votre rôle de numéro 10 ? ou pensez-vous pouvoir apporter encore davantage la saison prochaine ?

Je suis assez sévère avec moi. On me le dit souvent que je devrais être un peu plus relâché. Dans l’ensemble, statistiquement, je sais que le bilan est très bon. J’ai donné énormément de ballons de buts à notre attaquant qui lui justement est en haut (Jeannot Atcham Atcham). Autant lui a pu briller et moi j’ai pu lui donner des ballons importants. J’ai aussi marqué quelques buts dans la saison, des buts importants. Au niveau des stats, je sais que j’ai fait mon job. Après, je suis réaliste, j’aurais pu faire mieux des fois. Je sais aussi qu’avec l’âge je m’améliore. On pense qu’on perd physiquement mais on gagne énormément en intelligence et en maturité. Je suis presque au maximum de ce que je peux donner et, je pense que l’année prochaine, je pourrais faire encore mieux. Je ne me fixe pas de limites, un peu comme le groupe. On a découvert le niveau cette saison et nous nous sommes rendus comptes que nous étions capables de très bonnes choses. Pourquoi pas faire encore mieux la saison prochaine ?

Et ce mieux ne pourrait-il pas se symboliser dans les années à venir avec le rêve d’aller chercher une montée en N2 ?

Je ne me suis jamais fixé de limites. Si ça doit se faire, ça se fera naturellement. Au contraire je pense être quelqu’un qui travaille énormément et je me donne les moyens de pouvoir réaliser ce que je peux faire. Si j’ai l’occasion, je mettrais tout en œuvre pour être aussi performant en N2 que je ne le suis en N3. J’ai toujours fonctionné comme ça.

On va évoquer un peu la rencontre contre Alès ce samedi. Une rencontre un peu pour le plaisir. Presque heureusement car Alès fait un beau champion quasiment imprenable. Qu’attendez-vous de cette rencontre ?

On va le prendre pour le gagner tout simplement même si nous savons que l’adversaire a de la qualité. Il n’a pas été champion par hasard. Après voilà, si nous arrivons à faire une performance, nous avons de fortes chances de finir dans les cinq premiers. Nous avons une réception derrière, sachant que nous sommes invaincus à la maison. On va essayer d’aller faire un résultat à Alès même si c’est le champion pour essayer de finir le plus haut possible. Notre objectif est là. On ne va pas y aller en touristes. Nous allons donner le maximum pour faire un match de qualité. L’adversaire le fera aussi selon moi. Je pense que ça sera un match plaisant.

Et vous donner des chances au passage de vous sublimer au mieux au classement…

C’est ça. La place de meilleur buteur pour notre collègue aussi. On aimerait bien qu’il l’accroche. Des objectifs comme ça viennent se greffer. De toute façon quand on rentre sur un terrain, c’est toujours pour la même chose. On vient pour gagner. On va essayer de faire une bonne performance aujourd’hui pour ensuite bien finir à la maison. Ça nous tient à cœur.

Le fait d’avoir su performer cette saison, d’être à ce jour invaincu à domicile, avec le meilleur buteur du championnat. Est-ce que vous ne craignez pas de vous faire un peu dépouiller cet été ?

On sait qu’on perdra peut-être un ou deux collègues. Ces dernières saisons, il y a toujours eu des départs comme ça. On a toujours su combler par d’autres garçons qui sont venus se rajouter. On perdra certainement quelques gars. Mais je fais confiance au coach et aux dirigeants pour essayer de les combler au mieux et pour améliorer l’équipe. Même s’il y a des départs, je pense que nous sommes en capacité d’améliorer certaines choses. Je ne suis pas plus inquiet que ça. Si des collègues doivent essayer d’aller gratter mieux. Au contraire, je suis super content pour eux.

La saison prochaine vous attaquerez votre dixième saison avec Albères Argelès. Après cette montée en N3, est-ce que vous auriez un petit rêve à accomplir d’ici la fin de votre carrière ?

Là je parle vraiment du rêve, mais si nous arrivions à accéder en N2 avec Argelès, ça serait le summum. C’est un objectif très compliqué. On part de très loin. Il y a des clubs très forts et la concurrence est vraiment très importante.

Surtout avec la réforme à venir des championnats Nationaux…

Oui surtout avec cette réforme. Je sais que je fixe un objectif. C’est vraiment un rêve. Après pourquoi pas faire une performance en Coupe de France avec ce club. Ça serait intéressant de jouer une équipe pro avec Argelès. Ça ne nous est pas encore arrivé. Pour l’instant nous avons fait au mieux un huitième tour avec le club. Ce serait ben d’essayer d’accéder aux 32èmes… Pourquoi pas l’année prochaine. Les années passent donc on va essayer de faire les choses rapidement.

Dernière question, quel sera votre mot d’ordre pour l’affrontement à Alès ce samedi ?

Le mot de la fin, on va tout donner jusqu’à la fin pour essayer de finir au mieux. On va essayer de gratter tout ce qu’on peut. Nous sommes des garçons humbles. Mais l’ambition vient en mangeant. Si on peut finir dans le top 5, on ne va pas s’en priver. Ça serait une juste récompense de ce que nous avons fait cette année.