I.Hassini (Plaisance) « Plaisance grandit vite, mais Plaisance grandit bien »

I.Hassini (Plaisance) « Plaisance grandit vite, mais Plaisance grandit bien »

30 mai 2022 0 Par Nicolas Portillo

Repoussé à deux reprises, mais c’est finalement la bonne pour l’US Plaisance. Les Haut-Garonnais d’Idridd Hassini se sont imposés 2 buts à 1 contre Auch ce week-end, validant du même coup une montée historique en Régional 1 pour le club, déjà promu de 3 en 2020 !

Ça y est vous êtes champions et vous voilà en R1… Il aura fallu être patient au final pour aller le chercher ce dernier point !

Nous savions qu’il fallait aller chercher un point sur les deux derniers matchs. Mais même sans ça, la probabilité de monter était grande. Nous n’avions pas pu l’obtenir à Foix. Les joueurs avait à cœur de le faire à la maison devant le public leur famille les dirigeants et jeunes du club !

Vous glanez ce titre grâce à une victoire contre la réserve d’Auch, que retirez-vous de cette rencontre et de son contenu ?

Ce n’est pas notre plus beau match loin de là. Mais nous avons été solides face à une équipe d’Auch avec un très bon attaquant de l’équipe première qui nous aura mis en difficulté. J’ai dit à mes joueurs avant le match: « l’an prochain vous allez en rencontrer tout les week-ends donc là, prenons le comme un test. » Test réussi j’ai envie de dire.

Ce titre de champion, c’est un peu l’occasion pour Plaisance de bousculer les pronostics que l’on pouvait faire en début de saison. Qu’est-ce qui vous a permis d’aller au bout du bout ?

Bousculer les pronostics bien sûr. Jamais nous ne pensions être là à ce niveau de la saison ! Mais je pense que nous n’avons pas volé notre place. Par rapport aux autres équipes de la poule, je pense que la différence fut la régularité dans les résultats surtout à domicile où nous sommes invaincus avec 37 points sur 39 possibles ! Beaucoup d’équipes ont connu un passage à vide plus ou moins long dans la saison. Nous ça arrive aux meilleurs moments maintenant…

Plaisance grandit vite, ancien club de PL, dans quelques semaines vous êtes en R1, il faudra se mettre au niveau mais c’est encore un beau challenge qui vous attend !

En effet Plaisance grandit vite mais Plaisance grandit bien. Cinq joueurs de mon effectif ont connu les montées depuis l’excellence à la R1. Plaisance est avant tout un club sain. J’aimerais profiter de cette article pour une nouvelle fois remercier les nombreux bénévoles le bureau etc… Qui nous mettent dans les meilleurs conditions. C’est un régal en tant que coach de ne pouvoir s’occuper que du sportif et de savoir que tout le reste va être géré et bien géré par des bénévoles investis. Les joueurs en ont conscience et ont à cœur de leur rendre sur le terrain.

Ce challenge de la Régional 1 se fera avec vous ?

Ce challenge devrait se faire avec moi oui. A part si le PSG ne trouve personne pour remplacer Pochettino (rires). Non plus sérieusement je suis un entraîneur qui est très exigeant, qui demande beaucoup de rigueur. Le cadre pour moi est important. J’ai demandé aux joueurs si ils me supporteraient une saison supplémentaire. Ils ont répondu oui Donc allons-y (rires).

De quoi pensez-vous avoir besoin pour vous maintenir en R1 l’an prochain ?

Pour se maintenir en R1 déjà il va falloir garder cet état d’esprit d’équipe de copain qui kiffent être ensemble et se retrouver le mardi jeudi et le week-end. Garder cette solidité à la maison et réussir à faire des bons coups. Il va falloir aussi continuer d’être bosseurs comment cette année. Ensuite si votre question est sur le recrutement il ne va pas falloir s’attendre à un chamboulement de l’effectif. Cinq joueurs maximum devraient nous rejoindre. Avant de prendre des bons joueurs je veux prendre des bons gars : bosseurs et investis. Après bien sûr nous avons conscience que la tâche va être difficile. Une R1 avec Muret, Blagnac ou Castanet, Luzenac etc… Que des beau nom du football régional ! Nous allons essayer de mettre Plaisance au milieu de ces jolies nom du football régional. Il ne faudra pas avoir un complexe d’infériorité. Si nous en sommes là c’est que nous le méritons. J’en profite pour finir mes remerciements à Morgan JC et Michel qui ont dû me supporter cette année sur le banc ou sur les séances. Ça n’a pas toujours été simple pour eux, mais merci…