A.Akki (FC Beauzelle) « Le club a besoin d’hommes qui prennent des responsabilités »

A.Akki (FC Beauzelle) « Le club a besoin d’hommes qui prennent des responsabilités »

2 juin 2022 0 Par Nicolas Portillo

C’était annoncé hier par le club du FCB sur ses réseaux sociaux. Abderazak Akki est nommé responsable de l’école de foot de Beauzelle. Le nouveau responsable est enthousiaste à l’idée du projet qui l’attend dans un club qui se construit de jour en jour.

Déjà pouvez-vous présenter votre parcours dans le monde du sport pour nos lecteurs avant ces responsabilités à Beauzelle ?

Mon parcours sportif en tant que joueurs s’est fait en grande partie dans les Hauts de France, au TFC, Tourcoing Football Club. Club dans lequel j’ai joué de pupilles à seniors pendant environs 12 saisons. J’ai pu à ce titre côtoyer le niveau N3 en tant que jeune espoir du club. Ensuite un passage à l’US Lesquin en DHR où j’ai pu oeuvrer à la monté de cette équipe réserve en N3. Enfin, un peu moins présent sur les terrains pour raison professionnelle. C’est en 2013 que je reprends le chemin des terrains dans un premier tant dans le Tarn avec l’US Saint Sulpice, l’AS Giroussens et le FC Lavaur. Des clubs rivaux et très amis au passage. Pour au final atterrir en Haute-Garonne au Beaupuy Montrabe Saint Jean où je ne finis pas la saison pour cause de blessure et me consacre au rôle d’éducateur qui déjà avait commencer timidement à l’US Saint Sulpice.

Dans quelles conditions êtes-vous venues à ces responsabilités à Beauzelle ?

Les conditions dans lesquelles j’en suis arrivé à prendre ces responsabilités sont tout simplement parties d’un constat. Celui tout d’abord de dégager du temps au président qui jusqu’à présent s’occupait de tout. Tant sur le terrain qu’en dehors. Le club aujourd’hui a besoin d’hommes qui prennent ou souhaitent des responsabilités pour mettre le club dans un cadre structuré et qui favorise le développement du club et de ses adhérents à travers la pratique de leur sport. De plus je suis très attentif à l’éducation par le sport et ça me va.

Quelles seront vos missions projets et ambitions ?

Mes missions ne seront pas plus étranges que celle d’un autre responsable d’ecole de foot. Tout d’abord faire un état des lieux, ensuite proposer, accompagner et suivres les joueurs et éducateurs dans leur évolution et avec les outils adéquats et/ou innovants pour une pérennisation de ces derniers. Le projet principal est que tout les éducateurs sous ma responsabilité soient initiés, formés et certifiés pour répondre aux engagements pris auprès des adhérents à savoir leur fournir un cadre accueillant, sécurisant et confortable pour leur épanouissement le plus complet. À côté de cela je suis en formation de formateur et souhaiterais proposer aux parents une formation pour les initier à encadrer et/ou accompagner l’éducateur à la mise en place et à l’animation d’une séance pour palier aux aléas et pour aussi proposer aux parents ou volontaires de découvrir le rôle d’éducateur sans trop se mouiller. Ma première ambitions est bien entendu la réussite de mes éducateurs, ensuite que le club puisse rivaliser avec nos voisins sur l’offre de qualité que l’on propose et à titre plus personnel passer mon BEF.

Quel a été votre sentiment au moment où le club vous l’a proposé ?

Mon premier sentiment ressenti est bien entendu la reconnaissance, et tout de suite la machine s’est mise en route pour être réactif et rattraper le temps perdu. On arrive sur la fin de saison et il faut que l’on soit prêts pour attaquer la prochaine.

Quel regard portez-vous sur l’école de foot du FCB aujourd’hui ?

Elle a un belle avenir devant lui. il y a eu des moments difficiles et je fais un clin d’œil à toutes celles et ceux qui ont oeuvré pour sa création et son maintien. Aujourd’hui je suis ravi de pouvoir insuffler avec d’autres passionnés comme moi un nouvel élan positif pour ce club qui a mon arrivé en avait besoin.

Vous avez évoqué l’idée de rattraper le temps perdu d’un nouvel élan positif nécessaire. Est ce que vous pouvez nous en dire plus ? Le FC Beauzelle est un peu à la traîne sur ses voisins ?

En effet, je parle du temps perdu sur la structuration, l’attractivité et la visibilité. Même si cette dernière est déjà bien avancée à travers les réseaux sociaux.

Quelles seront vos premières missions ? Vos priorités ?

Mes premières missions sont de trouver deux éducateurs à minima sur chaque catégorie de l’école de football et de les initier en interne le temps que les sessions de formations s’ouvrent auprès des Districts et Ligues selon les profils. Je veux aussi rapidement faire adhérer plus de parents à l’accompagnement des équipes en les informants sur le rôle qu’ils ont pendant les créneaux de pratique de leurs enfants, les sensibiliser à la vie du club. Ma priorité est orienté sur la formation. J’insiste fortement là-dessus. C’est une lacune aujourd’hui dans le club qu’il faut transformer en force pour l’avenir des jeunes et du club.