Saison quasi-finie pour le football Castanéen. L’équipe fanion maintenue sur le fil en National 3, des performances brillantes de la part des équipes jeunes. De quoi avoir le moral au beau fixe pour le coordinateur formation, Bertrand Bugnicourt.

Rude saison pour l’US Castanet, en N3 ça aura été stressant jusqu’au bout mais le maintien est acquis. C’est plutôt une bonne chose pour la bonne marche du club et des actions menées non ?

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. C’est ce qui fait la beauté de ce sport. C’est effectivement une bonne chose que l’équipe fanion se maintienne en N3 mais ça n’aurait pas été une fin en soi s’il y avait eu descente car le club peut s’appuyer sur une formation de qualité.

Globalement, l’équipe deux lutte encore pour le maintien, la trois restera en R3. Quel bilan peut-on faire pour l’effectif sénior de l’USC cette saison ?

Le bilan est globalement positif. Nous savions qu’avoir deux équipes en régional et une en National ne serait pas simple à gérer après avoir eu beaucoup de montées sur toutes les catégories sur les trois dernières saisons.

Et au niveau des jeunes ? Les résultats sont plutôt bons avec notamment le titre de champions de Régional pour les U17 !

Les résultats sont effectivement en phase avec nos objectifs et notre projet de club. La première place des U17 en est un parfait exemple mais c’est le travail de tout un club de l’école de foot jusqu’aux seniors. Les résultats ne sont pas une fin en soi. L’important est de mieux former les joueurs et joueuses du club, démontrer un super état d’esprit et bien jouer au football.

Objectif U19 Nationaux l’an prochain pour eux ?

Ce n’est pas du tout un objectif à ce jour pour le club.

Les objectifs fixés en début de saison pour le football jeune à Castanet ont-ils été remplis ?

Globalement oui sachant que cette saison est une saison de transition où nous avons travaillé sur la structuration et avons renforcé l’encadrement et la formation des éducateurs.

On sait que de ton côté tu t’occupes davantage de l’extra-sportif. Quid de cette première année avec l’USC ?

J’ai une mission hybride. 50% sur le sportif (coordination du pôle formation des U14 aux U17 foot masculin et foot féminin, formation des éducateurs) et 50% sur le développement du club de partenaires notamment. Après une phase d’intégration et d’observation, je me suis appuyé sur ce qui se faisait de bien dans le club tout en apportant ma pierre à l’édifice, mes compétences et mon réseau au club. Les résultats sont en phase avec les attentes de départ. Le club de partenaire est très dynamique avec une douzaine de nouveaux partenaires qui nous ont rejoints cette année.

Est-ce que vous vous êtes déjà penchés sur les objectifs de la prochaine saison ?

Nous sommes sur un projet à 4 ans. Nous poursuivons notre chemin sereinement en renforçant le club tous les jours un peu + avec humilité.

Et quid du football féminin ? Est-ce à l’ordre du jour ?

Bien sûr. En plein développement. Il y a 4 ans, il y avait 15 filles licenciées. Aujourd’hui nous approchons les 100 et nous devrions créer une équipe U18 la saison prochaine.