L’US Albi, comme bien d’autres, dans le flou artistique des meilleurs neuvièmes !

L’US Albi, comme bien d’autres, dans le flou artistique des meilleurs neuvièmes !

15 juin 2022 0 Par Nicolas Portillo

Hier se tenait l’Assemblée Générale de l’US Albi, si bien évidemment le club a réalisé le bilan de son année sportive, et extra-sportive, une énigme demeure. Le club est-il maintenu en Régional 3 ou non ? Une énigme sur laquelle même la Ligue Occitanie ne peut pour le moment pas trancher.

Beaucoup de monde hier au Stade Maurice Rigaud pour faire le bilan du club. Le coprésident Ali Rachedi n’a d’ailleurs pas souhaité cacher la vérité appuyant sur ce qui fait mal. « Notre seul point noir a été l’investissement de nos séniors » souligne-t-il, remerciant au passage l’apport des U18 pour finir l’année en équipe sénior du mieux possible. Comme il l’avait évoqué chez notre partenaire Lapanouse Foot, le coprésident Albigeois souhaite davantage de rigueur de la part de la section vitrine du club. « On ne peut pas faire de compétitions si on décide de ne pas s’entraîner, ou de ne pas payer sa licence. » Pourtant malgré les résultats plus positifs de 2022, des planètes bien alignées dimanche après-midi en Régional 3, l’US Albi ne sait pas encore ce qu’il en est de son avenir. « On faisait parti des meilleurs neuvièmes » résume le coprésident Rachedi. Vainqueurs de Rangueil, les joueurs de l’US Albi fêtaient dimanche ce qui semblait être un maintien obtenu au mental en Régional 3. Dans la lutte pour les meilleurs neuvièmes, les résultats de Gaillac, Giroussens, et de la confrontation entre St Simon et Lézignan avaient offert à l’US Albi la main gagnante pour le maintien. Mais il y a un mais. Car aujourd’hui, quatre jour plus tard, le club Tarnais est encore dans l’énigme. Les deux dernières journées de Régional 3 n’auront en effet pas aider à clarifier la chose, bien au contraire, le calcul des meilleurs neuvièmes en est devenu encore plus compliqué. La faute aux plusieurs forfaits lors des deux dernières journées. On le sait un forfait dans ces deux journées entraîne directement une relégation dans la division inférieure (voir de deux divisions si l’équipe était déjà relégable) pour l’équipe forfait. Ce qui entraîne aujourd’hui un flou important dans lequel la Ligue doit trancher pour officialiser le sort de l’US Albi, et des autres équipes neuvièmes de leur poule de R3 qui sont dans l’attente.

Une possible descente catastrophique, mais le désir d’investir pour l’avenir et l’ambition

« Si demain on descend, c’est assez catastrophique pour le club. » On le sait le président Rachedi n’a pas sa langue dans sa poche et il a été cash sur la situation du club. Il redoute en effet de voir des jeunes poulains du club partir pour Rodez ou Balma en cas de descente de l’US Albi au niveau District, descente qui entraînerait également celle de sa réserve en D2. « Il faut attendre et espérer que le vent tourne bien. » La direction du club ne compte cependant pas se rouler les pouces en attendant le coup de massue de la Ligue. Il est en effet acté de permettre aux éducateurs de travailler dans de meilleurs conditions dés la saison prochaine, « donner plus de moyens et d’équipements pour de meilleurs résultats » en passant par une amélioration du budget. Au regard des bonnes performances des équipes jeunes cette saison, prennant comme exemple l’investissement des U18 avec l’équipe sénior, Ali Rachedi souhaite revenir aux fondamentaux du club. « Les jeunes, ça a toujours été l’ADN de l’US Albi. » Pour mener à terme ces projets, au-delà de l’amélioration du budget, le club a déjà acté la mise en place d’une classe à horaires aménagés avec le collège Honoré de Balzac d’Albi, et la signature d’un partenariat avec le TFC « pour aider nos éducateurs à se former », même si l’accent sera également mis sur le pôle sénior avec l’ambition de faire monter les deux équipes rapidement, quel que soit le niveau dans lequel elles évoluent.

La municipalité en appelle à la stabilité pour « le centenaire »

« L’US Albi a 111 ans, comment va le centenaire ? » C’est par ces mots que l’adjoint aux sports de la mairie d’Albi, Michel Franques, a conclu l’Assemblée Générale du club. Il a pourtant lui-aussi taper dans le vif du sujet évoquant la « souffrance » de voir le club en difficulté avec son équipe sénior estimant que l’US peut mieux faire. Relevant le flou du maintien d’Albi, l’élu local « ne veut pas croire que l’année prochaine » ce club emblématique du foot Tarnais soit relégué en District, « il y a mieux à faire. » S’il se félicite des bons résultats des équipes jeunes, preuve en est les intérêts de clubs professionnels pour des jeunes du cru Albigeois, Michel Franques a été clair. Il veut voir les équipes séniors se structurer, que ça soit l’équipe fanion, ou sa réserve. « Que l’US soit dans une catégorie qui correspond à celles ou elle a été. » Pour cela, il en appelle à la stabilité en interne. L’élu local fait ici référence aux changements de direction, de bureau qui ont pu être opérés ces derniers temps. Des changements jugés trop fréquents à la tête du club selon Michel Franques pour espérer pérenniser les ambitions du club sur le long terme. « L’US Albi a un avenir, il faut que cet avenir se construise dans de bonnes conditions. »