T.Caballer (Gaillac) « Une réelle satisfaction pour cette saison »

T.Caballer (Gaillac) « Une réelle satisfaction pour cette saison »

24 juin 2022 0 Par Nicolas Portillo

Championnes de Régional 2, les féminines de l’US Gaillacois évolueront au niveau supérieur la saison prochaine. Le coach de l’équipe, Thierry Caballer, revient sur cette belle saison et les ambitions du club dans l’émission Lapanouse Foot.

On sait que malheureusement souvent dans les clubs de foot il y a un monde, voir deux entre les groupes masculins et féminins. Chacun chez soi comme on dit. Est-ce que c’est pareil du côté de Gaillac ou à l’inverse les deux groupes sont plutôt unis ?

Depuis quelques temps, les deux groupes se rapprochent. C’est une bonne chose pour tout le club pour que cette cohésion le fasse monter vers le haut. On a tous besoin de travailler ensemble.

Très belle saison des féminines de l’USG qui remontent en R1. C’était un objectif pour vous ce retour en R1 pour pouvoir jouer dans la cour des grands !

Oui, c’est une très belle saison des féminines. L’équipe une se hisse en R1 avec un très bon parcours. Elles finissent premières avec dix points d’avance sur le second. L’équipe deux qu’il ne faut pas oublier et championne de futsal pour la deuxième saison consécutive et elles joueront ce samedi la finale de la Coupe du Tarn contre Castres. Très belle saison pour les féminines. L’objectif de cette montée en R1 visait de se hisser derrière Albi Marssac au niveau du football féminin Tarnais. C’est une réelle satisfaction pour cette saison.

Vous restez donc à Gaillac la saison prochaine ? Mais avec quelles ambitions ? La création de la D3 peut-elle faire rêver pour l’avenir par exemple ?

On ne va pas viser la D3 qui va se créer ou voir plus haut. On est déjà dans cette R1 refondue normalement cette année. Au lieu de deux poules, il n’y en aura plus qu’une de 14 équipes. On sait que ça sera solide. Il faudra avoir un groupe cohérent, recruter un petit peu sans casser tout le groupe de cette année, pour essayer de se maintenir dans cette R1 et peut-être espérer ne pas jouer que le fond de tableau, mais peut-être se caler au milieu dans le ventre mou assez rapidement. Si les filles prennent conscience de leurs qualités et mettent les ingrédients, ça devrait bien se passer. L’avenir nous le dira. L’objectif, c’est vraiment le maintien en R1.

Le football Gaillacois n’est pas fini en féminines. Vous organisez ce dimanche un grand événement de repérage est-ce que vous pouvez nous en faire une petite mise en bouche ?

Ce week-end, l’US Gaillac organise sur le beau terrain de Longueville une journée féminine. On accueillera sur la matinée de dimanche les jeunes joueuses qui le souhaitent. Des joueuses de tout âge, de tout niveau. Même les débutantes ne doivent pas hésiter à venir. Elles pourront essayer le ballon rond à l’US Gaillac. Si ça leur plait tant mieux, sinon elles auront essayer. Sans essayer, on ne peut pas savoir. Mais en général, quand on foule la pelouse de Gaillac, on y reste. Ensuite on fera une après-midi pour les joueuses séniors qui veulent jouer au football voir rejoindre nos équipes, donc l’équipe deux en district du Tarn, et l’équipe une en Régional 1.

Pour vous, qu’est-ce qu’il faudrait au foot Gaillacois pour s’élever ?

On a un beau terrain à Longueville. C’est un joli terrain pour pratiquer du football. À nous d’attirer les Gaillacois et Gaillacoises, voir un peu plus loin, ramener les joueurs et joueuses pour faire grandir ce club qui ne demande que ça.