X.Mouret (Beaucaire) « Pour la National 3, on aurait pu finir plus haut »

X.Mouret (Beaucaire) « Pour la National 3, on aurait pu finir plus haut »

30 juin 2022 0 Par Nicolas Portillo

Ambitieux de structurer à tout points de vue le Stade Beaucairois, le président Xavier Mouret dresse le bilan de son club. Maintien sur le fil, montées, quelques regrets, et les ambitions à venir, le président Beaucairois passe tout au crible …

Le mois de juin, c’est celui des bilans sportifs. Pour Beaucaire ces bilans sont plutôt positifs chez les séniors avec une équipe fanion maintenue en N3 avec sa cinquième place. Votre réserve qui monte en R3. C’est tout bénef pour vous !

Oui, les objectifs sont atteints à 100% en séniors. Pour la National 3, j’ai quand même un petit regret. Je pense qu’on aurait du finir plus haut. On a été décimés par les blessures en deuxième partie de saison. C’est incroyable de se retrouver dans une telle situation. C’est mon seul regret. Sans ces blessures on aurait pu finir plus haut. On a joué quasiment trois mois sans défenseur ! Ils étaient tous blessés de longue durée. La réserve, c’est une grande satisfaction. C’était l’objectif primordial du club, avec le maintien de la N3. La réserve a très bien démarré avec neuf victoires en neuf matchs. Ensuite, elle a payé les conséquences de nos blessures en N3. Forcément, des joueurs sont montés jouer en N3. Du coup la réserve a eu une passe difficile. On est arrivé à bien gérer la fin de saison notamment avec l’apport des jeunes U18 qui ont amené ce qu’il fallait pour monter. C’est une grande satisfaction.

Vous avez la petite pointe d’amertume de ne pas afficher un meilleur classement en N3, mais on peut dire que c’est tout bénef pour le club : les objectifs sont atteints, vous réduisez l’écart entre l’équipe une et sa réserve, et des joueurs de ladite réserve se sont frottés et forgés au niveau N3 !

Le gros point positif c’est qu’il ne faut pas oublier que l’été dernier, nous avons pris une grosse claque avec tous les départs. Tous nos joueurs cadres et leaders du vestiaire sont partis. Ça a été une page qui se tourne. Il a fallu faire avec d’autres joueurs. Ceux déjà présents n’avaient pas encore ce statut de cadre mais ils ont du le prendre. Se maintenir en changeant 80% de l’équipe au mercato estival c’est très bien. Le deuxième point positif, comme vous l’avez dit, c’est que des joueurs n’étaient pas programmés pour jouer en N3 en début de saison, ils ont fini titulaire à ce niveau en fin de saison en faisant des superbes matchs. Ce sont des candidats pour la prochaine saison. C’est une très grande satisfaction car ce sont des joueurs formés au club. Ça valide notre projet de formation chez les jeunes et notre intention de les inclure en sénior dés qu’ils en ont l’âge.

Ces jeunes pourront amener de la plus-value dans les années à venir en prenant de l’expérience…

Oui absolument. On en a un qui a 19 ans, un autre 18 ans, deux autres ont 20-21 ans. On a un joueur de 20 ans arrivé au club à l’âge de 15 ans qui a fait un essai chez Auxerre. Il a d’autres clubs qui le suivent. On es très satisfaits de ça. C’est le projet que l’on vend aux joueurs : être un club tremplin et qu’ils viennent se faire voir chez nous pour pouvoir accéder aux niveaux supérieurs. D’ailleurs, depuis quatre ans, nous avons fait signer 14 joueurs à des niveaux supérieurs. Ce n’est pas négligeable !

Le label Beaucaire gagne en qualité année après année !

C’est ça, 14 joueurs qui montent à des niveaux supérieurs en quatre ans, je ne pense pas que tous les clubs de National 3 puissent se targuer d’en faire autant.

Au niveau du futsal les résultats sont un peu plus compliqués. L’équipe fanion se maintient d’un cheveu dans des conditions bizarres avec un forfait de Torcy en dernière journée. Vous devez être déçu de ne pas avoir obtenu ce maintien sur le parquet non ?

Pas forcément. Il vaut mieux gagner par forfait que perdre sur le terrain. Bien sûr, nous aurions préféré gagner le maintien sur le terrain. Après c’est quand même une satisfaction. C’était une saison difficile pour le futsal après deux années d’arrêt total. Les joueurs de futsal, ce n’est pas comme le foot à 11, on n’en trouve pas à tous les coins de rue. On s’attendait à une saison très difficile, on l’a eue. J’espère que maintenant nous allons repartir sur une saison plus sereine.

Plus sereine, mais avec quelles ambitions ?

C’est un peu tôt pour définir les ambitions de la saison prochaine. Après pour les années futures, l’idée est de revenir en D1. On y était. On a été rétrogradé sur des faits de matchs.

Et sur le plan du football féminin, votre équipe reste en Régional 2 l’an prochain, quel bilan vous en faites ?

Disons que c’est une saison de transition. C’est difficile de trouver des féminines, il faut faire de la formation. Les filles licenciées au club doivent se sentir investies. Ce n’est pas comme un garçon. Elles doivent vraiment ressentir cette identité club. Elles jouent davantage par amour du club. On se rend compte qu’elles ont vraiment une fidélité sur ce point. Quand on a des jeunes licenciées, c’est important de leur inculquer ça. Après je pense qu’on a fait du bon boulot. On a 80 filles en sections féminines et nous avons nos U18 qui font de bonnes performances et devraient monter en U18 R1. Sachant que ce sont nos premières féminines de la section arrivées il y a quatre ans. En quatre ans, elles passent de débutantes à la R1 ! C’est notre vivier pour l’équipe sénior dans les années à venir. Là nous pourrons avoir des prétentions pour accéder à la R1 en sénior féminine.

Vous ne voulez pas brûler les étapes comme on dit et construire étape après étape !

Voilà, elles sont très jeunes, elles ont 16-17 ans cette année. Ce sont des filles qu’on a eu à 12-13-14 ans, qu’on a fait évoluer. On se rend compte maintenant qu’elles passent de débutantes à un niveau pouvant jouer au plus haut niveau régional. C’était notre projet il y a quatre ans. C’est très bien de voir que les objectifs sont atteints. Enfin l’objectif principal serait d’être en R1 en sénior, mais l’objectif de transition est atteint.

Dans l’ensemble le Stade Beaucairois conclut une très belle saison !

Oui c’est une très belle saison. En futsal, on a fusionné cette année pour se prôner aux vœux de la FFF d’être un club pluridisciplinaire et de proposer plusieurs pratiques au sein d’un même club. Foot féminin, masculin, futsal, loisirs… on s’est plié aux demandes fédérales. Pour un club amateur comme le notre c’est quelque chose d’énorme d’arriver à faire ça. Des clubs professionnels ne sont pas capables de le faire. Pour quelles raisons, je n’en sais rien. Ce n’est pas un manque de moyens mais plutôt un manque de volonté je pense. Nous nous sommes pliés à cette politique fédérale, en proposant tout ça avec de la compétence derrière. Nous en sommes très fiers.

Quels chantiers pensez-vous mettre en place pour la prochaine saison ?

Le projet global sera de continuer à développer le club, obtenir tous les labels. On va obtenir le label Elite. L’an prochain on va recandidater pour le label Argent féminin ou obtenir le label Or. Ensuite on n’a jamais candidaté au label Futsal vu qu’on a eu la section cette année. A nous d’essayer d’obtenir ces trois labels. On sait qu’un label unique va voir le jour d’ici peu, pour la structuration des clubs. A termes, notre objectif sera d’obtenir ce label unique qui sera gage de qualité de formation, d’encadrement et de structuration du club.