Hier, la DNCG a finalement confirmé la rétrogradation de l’AS Béziers en National 3. Pour le gendarme financier, le club Biterrois n’a pas réussi à montrer les garanties suffisantes pour demeurer en National 2 la saison prochaine. Une décision qui peut faire très mal en Occitanie.

Cette relégation ne va en effet pas repêcher la réserve de Montpellier, relégable dans la même poule que Béziers. Au classement des quatre poules de N2, c’est Romorantin qui sauve sa tête en National 2. Or, la rétrogradation de Béziers devrait obliger celle d’une nouvelle équipe de National 3, soit le FC Blagnac, qui semblait sauvé par les points retirés au FU Narbonne. La descente supplémentaire de Blagnac entraînerait celle par conséquence de son équipe réserve de Régional 1 en Régional 2. La Ligue Occitanie devrait alors cependant prendre de nouvelles décisions pour régulariser ses poules. La descentes supplémentaires d’un club de National 3 ajouterait une équipe supplémentaire en R1. Quelles décisions prendra la Ligue dans une période encore compliquée pour définir quelles équipes se maintiennent et lesquelles chutent ? Encore un sacré casse-tête.