On cintinue notre abécédaire, retrouvez tous les précédents articles par ici. Place aujourd’hui au B, comme le bazard que fut cette saison…

Tests-covid, pass sanitaire, matchs reportés à cause des cas positifs, faux positifs, nombreuses sanctions en fin de saison… On ne va pas se mentir, le retour du foot nous a fait du bien mais ce fut rude ! Il a fallu en passer par toutes les étapes pour arriver presque au bout. Presque car à ce jour, même si la difficulté covid s’est calmée, les recours, appels et affaires ne sont pas encore finis. On se croirait en championnat professionnel où les clubs défendent leur place en L1 ou L2 devant la DNCG, la FFF et le CNOSF. La Ligue de Football Occitanie n’a en effet pas été gâtée en terme de difficultés accrues cette saison, les nombreuses descentes de clubs Occitans de N2 à N3 n’aident pas non plus. Sur la toile, et de bouche à oreille cependant, la grogne se fait entendre. On se demande pourquoi les très hautes instances n’ont pas assoupli leurs chartes d’engagement après deux années de pandémie. Il est vrai que beaucoup d’équipes ont perdu des joueurs cette saison, fermant des catégories pour aujourd’hui se retrouver en difficulté. En tout cas il aura fallu attendre quasiment de passer le premier tiers de juillet pour pouvoir connaître les tableaux de montées et descentes (quasi définitifs car ils dépendent des dernières affaires en cours). Une situation qui se répercute indubitablement sur les clubs après coup. Pour certains, ces derniers attendaient avec impatience une montée ou un maintien validé pour pouvoir commencer le recrutement de quelques renforts. Même si cette saison était annoncée compliquée entre les soucis sanitaires, le retour aux poules normales à 12, et sa longueur, elle pourrait peut-être servir d’exemple pour s’offrir quelques facilités dans les prochaines années avec pourquoi pas des play-offs pour remplacer les fameux classements des meilleurs neuvièmes, seconds, dixièmes…