L’Abécédaire de l’été – O comme Onet, du cauchemar au rêve inespéré

L’Abécédaire de l’été – O comme Onet, du cauchemar au rêve inespéré

21 juillet 2022 1 Par Nicolas Portillo

Place à une nouvelle lettre de notre abécédaire. Il n’était pas concevable de ne pas mentionner le club Aveyronnais qui a réalisé une saison fantastique en s’offrant un titre de champion de R1 et un ticket pour le championnat de National 3.

Demandez à Yoan Boscus, il s’en fera l’écho encore aujourd’hui de cette situation presque inespérée pour ses troupes. Hiver 2020, le covid n’a pas encore frappé et l’Onet CFC est en difficulté dans sa poule A de R1. Ils ne décollent pas de l’avant-dernière place au classement lorsque les championnats sont stoppés. Si les règles restent ainsi, les Aveyronnais sont dans la zone rouge et doivent accompagner Aussonne en Régional 2. Mais la Ligue de Football Occitanie allège les règlements et limite à une seule descente par poule. Onet est sauvé sur le fil. À partir de là, coach Boscus et les siens ne cesseront de bosser dans leur coin. Il n’est nullement question de tout chambouler pour reconstruire autrement. Le club table sur la stabilité absolue. Ça semble d’ailleurs payer à l’automne 2020 où Onet fait un bon début. Mais les championnats sont une nouvelle fois arrêtés par la pandémie et on se donne rendez-vous un an plus tard. Dans une poule où on peut nommer des têtes d’affiches comme Toulouse Métropole, Tarbes, le Rodéo, des équipes comme Onet semblent promises à jouer le maintien surtout lorsque l’on sait que l’on a affaire à une zone rouge XXL. Mais les pronostics seront totalement faussés dans cette poule C de Régional 1. Si c’est tout d’abord Lourdes qui semble indétrônable, Onet va petit à petit s’inviter à la fête et reprendre cette fameuse place de leader… pour ne plus jamais la lâcher. Comme quoi le grand chambardement n’est pas forcément la solution. En jouant la carte de la stabilité, Onet a su s’offrir le fameux ticket pour la N3.