Avec déjà six ans d’expérience à son actif, à tout juste 23 ans, Valentin Fau a su gravir les échelons du monde des éducateurs. Du FCMP à Albi Marssac, en passant par Cazes, le jeune éducateur a engrengé des expériences solides pour aujourd’hui se montrer ambitieux avec ses jeunes U18 Régionaux.

Vous avez déjà une certaine expérience, avec notamment des expériences en U17 Régionaux avant la saison à venir en U18 Régionaux avec l’AMTFA. Où vous situez-vous en termes de diplômes à l’heure actuelle ?

Pour l’instant, je n’ai que le BMF passé il y a deux ans. J’envisage de passer d’autres formations comme le BEF pour pouvoir me former et passer le plus de diplômes possibles comme éducateur. Le fait de parler football c’est une ambition intéressante pour moi et de travailler plus sur le côté tactique et le terrain.

Quand vous parlez de l’intérêt du terrain. Comment avez-vous mis le pied à l’étrier du monde des éducateurs ?

J’étais un passionné de football depuis tout petit. J’ai une famille très passionnée. Ils ont tous été entraîneurs ou footballeurs. J’ai commencé avec des U11 donc pouvoir les aider à découvrir le football ça a été une de mes premières motivations. J’ai aussi l’aspect humain et donner des valeurs aux jeunes que ça soit sur l’entraide, le côté motivation et compétition. C’est quelque chose qui m’a donné envie de prendre ce rôle. Quand je regarde les plus grands entraîneurs à la télé ça me motive aussi. Ça m’a poussé à m’intéresser à ce rôle d’éducateur.

Quelles valeurs vous essayez de partager en tant qu’éducateur ?

Pour moi le plus important c’est de savoir gérer un groupe. J’ai commencé à mon groupe U17 depuis l’année dernière. Je les ai encore cette année. On a un rôle où nous devons savoir créer une famille. Il y aura des sacrifices à faire sur et en dehors du terrain. Le coach doit pouvoir apporter ses connaissances mais aussi écouter ses jeunes parler de football. Le rôle d’entraîneur doit être envisagé en apportant auprès de son équipe toutes les cordes à son arc pour accomplir les objectifs de fin de saison.

Lapanouse Foot

Pour vous c’est clairement un partage chacun apprenant de l’autre !

Voilà. Ce sont des jeunes qui ont 17 ans donc ils connaissent le football. Chacun a une vision du football. Ce n’est pas uniquement celle de l’entraîneur qui est la bonne. En partageant, ça permet d’avancer. Ça implique tout le monde sur le terrain et ça sera la force du groupe.

On va parler de vos objectifs avec l’AMTFA. Vous y êtes depuis un certain temps maintenant. Quels sont objectifs pour la saison à venir ?

De base je suis quelqu’un de très compétiteur. J’ai très envie de gagner. Mes missions cette année c’est de finir premier de la U18 R2. C’est un groupe que j’ai depuis l’an dernier. Malheureusement, on n’a pas réussi à finir en U18 R1 en terminant troisième des U17 R2. On a un petit goût de revanche pour cette année. Après au niveau de la Coupe, on veut passer le plus de tours possibles notamment en Gambardella pour partager des matchs intéressants avec de gros clubs. Ce sont vraiment mes missions cette année. Je veux aussi les préparer au monde sénior. On a quatre équipes séniors, dont deux au niveau régional. C’est quelque chose qui peut les motiver davantage. Leur faire passer ce cap en U18 Régionaux pour le monde sénior, ça sera très important pour moi. Après avec les U11 en école de foot, je veux leur faire travailler le côté technique et tactique. Ce sont des jeunes qui connaissent le foot depuis trois ou quatre ans. Je voudrais leur faire faire des tourner hors département pour qu’ils puissent affronter des équipes à Toulouse ou Rodez et découvrir un autre football.