C’est avec du galon en plus que Kévin de La Vega revient dans le club qui l’a lancé comme éducateur. Fier de ses années d’expérience, il espère pouvoir amener sa vision du football à son nouveau poste.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos missions au sein du club de Cazes ?

Je serais RTJ, Responsable Technique Jeune, mon rôle sera d’animer l’école de foot, lancer les projets, accompagnés les éducateurs dans leur mission et projets.

Et en termes de formation vous en êtes où ?

J’ai commencé par passé mon BAFA en 2016 avec option SB, Surveillance de baignade. J’ai obtenu mon BMF lors de la saison 2018/2019. La prochaine étape serait le BEF. On verra peut-être après ma carrière de joueur 

Et votre passif en tant qu’éducateur ?

Ma première année comme éducateur était en 2016/17, à l’âge de 18 ans pour le Cazes Olympique. J’ai commencé sur les U6/U7, puis ensuite au fur et à mesure des années j’ai changé de catégorie en m’orientant sur les U8/U9 et sur les U12/U13. J’ai changé de club pour les saisons 2020/2021 & 2021/2022 ou j’ai pu entraînement a l’US Malause. Je me suis occupé des U9 la première saison avec le président du club, Frederic Labarthe, avec qui j’ai pu échanger et découvrir des valeurs et  un autre fonctionnement très intéressant et très inspirant. Lors de ma seconde saison a l’US Malause, j’étais toujours en charge des U9 avec deux autres éducateurs, je coachais aussi un petit effectif de U13 et en entente avec St Nicolas. J’étais le Coach adjoint des U17 R2 en collocation de Leo Brajon, coach principal de la catégorie. J’ai pu apprendre une autre forme de coaching en étant second d’un éducateur passionné et plus que compétant. Et me re voilà au sein du Cazes Olympique pour un nouveau départ avec de nouveaux objectifs et plein de projets en tête 

4) Qu’est-ce qui fait un bon éducateur de foot pour vous ?

Cette question est très vaste car il y a pas vraiment d’Educateur type. Chaque Éducateur est différent, de part ces qualifications, de part sa mentalité et ces valeurs, de part son expérience de la vie mais essayant d’être le plus précis possible je dirais qu’un bon éducateur est une personne capable de ce remettre en question, capable de progresser dans l’échec, motivé a ce former et a apprendre avec la capacité à retransmettre ces connaissances.

Qu’est-ce qui fait l’importance des moments de partage avec vos pitchouns ?

Sans ces moments-là il n’y aurait pas de confiance, ni de respect entre nous et on ne se connaîtrait pas . J’aime ces moments de partage avant les entraînements et après, chaque personne est différente. Tout ce qui ce passe en dehors est aussi important que tout ce qui ce passe sur le terrain. Les joueurs on besoin de savoir qui je suis et comment je fonctionne et moi de même.

Est-ce que vous sentez des différences dans votre vision du rôle d’éducateur au fil des années ?

Bien sur que ma vision a changé, au fur et à mesure je me suis formé dans le cadre de la fédération, j’ai échangé avec d’autres éducateur, j’ai changé de club et j’ai surtout grandi en tant que personne. Le rôle d’un éducateur est aussi de s’améliorer. Les générations évoluent, la pratique du football évolue nous devons évoluer aussi. Le meilleur diplôme est l’échec, l’échec nous force à nous améliorer, à faire mieux et nous apporte une connaissance supplémentaire.