Retrouvez l’interview du nouveau coach du Terssac FC, Fareed Kaibi. L’ancien arbitre nous livre ses ambitions qui iront avec ses nouvelles fonctions et sa vision de la saison à venir.

Peux-tu nous dire dans quelles conditions tu es arrivé à Terssac ?

Des conditions très particulières dans le sens où j’étais à deux doigts de continuer une dernière saison dans l’arbitrage. Au final, un dernier coup de fil m’a fait prendre les rênes du club Terssac FC avec un projet ambitieux, un groupe assez solide qui va sûrement nous permettre de gravir beaucoup d’échelons.

Tu étais en juin dernier encore un arbitre. Est-ce que ça a été difficile de quitter le maillot de l’homme en noir ?

Oui et non. Entraîner une équipe était dans le coin de ma tête pour être clair et transparent. Il fallait que ça s’arrête. J’avais envie de prendre une équipe, de devenir coach parce que je suis un grand passionné de football et j’avais envie de faire de belles choses avec Terssac Albi FC.

Justement quels seront les projets avec Terssac ?

Dans un premier temps nous avons repris l’entraînement il n’y a pas si longtemps que ça. Nous prendrons les matchs les uns après les autres. Je prendrais une décision à mi-saison en fonction de notre classement. Sur cette poule, il y a pas mal d’équipes réserves. J’ai pas mal d’interrogation là-dessus. Je ne sais pas quels effectifs nous allons affronter. Vu qu’il y a pas mal d’interrogations, on va prendre les matchs les uns après les autres et en milieu de saison, promis, on se fixera un objectif.

Comment se passe votre préparation ?

Là c’est nickel. Vous savez comment c’est : nouvel entraîneur avec de nouveaux adjoints, c’est une nouvelle dynamique. Les mecs qui ont l’étiquette équipe deux se donnent encore plus à fond pour prendre la place des mecs de la une. C’est un groupe costaud. Les recrues sont déjà à l’aise. Il y a une bonne ambiance. Je sens qu’on va faire une bonne saison. En tout cas c’est bien parti pour.

Ça sera assez bizarre de côtoyer les personnes que tu as arbitré jusque-là…

C’est vrai que je vais connaître certaines équipes, certains dirigeants, certains coachs, certains joueurs que j’ai côtoyé en tant qu’arbitre. Ça va être bizarre j’avoue. Mais une fois qu’on est sur le rectangle vert, il n’y a plus d’amitié. On ferra tout ce qu’il faut pour prendre les trois points en sachant qu’il y a plein d’interrogations. On a des équipes réserves. Est-ce que ça va être des équipes costauds ? Je ne sais pas. L’avenir nous le dira. Premier match à Gaillac. Une équipe réserve de Gaillac. On sait que ça a changé dernièrement à Gaillac. On est focus sur ce match pour prendre les trois points.

En tant qu’ancien arbitre, tu n’auras pas le droit de râler sur tes anciens homologues qui gèreront les rencontres !

Oui j’ai eu beaucoup de collègues dans l’arbitrage. Ça va faire bizarre de se faire arbitre par les anciens collègues, cette ancienne famille de l’homme en noir. Ça sera intéressant de les croiser sur le terrain. J’essayerais au maximum d’être le plus sage possible. Même si ça ne va pas être facile. Je suis quelqu’un qui vit les matchs, qu’on entend beaucoup sur un terrain de foot. J’essayerais d’être le plus diplomate possible et de montrer le bon exemple à mes joueurs.