Itw décryptage avec Guillaume Boronad pour son retour au Canet RFC

Itw décryptage avec Guillaume Boronad pour son retour au Canet RFC

22 août 2022 0 Par Nicolas Portillo

Débarqué d’Albères Argelès en juin dernier, Guillaume Boronad aura finalement rapidement su trouver un nouveau challenge avec le Canet RFC. Ayant une double casquette dans le club, ayant des missions auprès de l’équipe fanion, mais également de la réserve, le coach Catalan aura fort à faire cette saison dans le monde du football.

C’est un nouveau chapitre pour toi avec ce retour à Canet. Quelles seront exactement des missions chez les Lions ?

Je rejoins le club de Canet. Je suis dans le staff de la N2 en tant qu’adjoint et je prends en charge la réserve, en R1, en tant qu’entraîneur.

Pas mal de responsabilités du coup. Ça augure une très grosse saison pour toi !

Oui ça va être compliqué de pouvoir faire correctement les deux. Il y aura des déplacements que je ne pourrais pas faire. Je me suis engagé comme ça, c’était la demande de la direction. Je vais essayer de faire au mieux pour apporter le mieux à l’équipe première et à Farid mais également faire un bon petit championnat avec l’équipe réserve en R1. Je vais essayer, comme toujours, de garder ma philosophie de jeu et l’inculquer à cette nouvelle équipe pour se maintenir. C’est l’objectif pour la réserve.

On voit déjà ta patte notamment dans l’équipe réserve avec le recrutement. Quels seront tes objectifs pour cette équipe réserve sur le long terme au-delà du maintien ?

Je reste sur les mêmes principes : faire que l’équipe joue bien au football et que les joueurs prennent du plaisir. J’ai récupéré trois-quatre joueurs de la Gambardella. J’ai fait venir quelques joueurs de l’extérieur. Il y avait des joueurs expérimentés de l’année dernière en R2. Je vais faire au mieux pour que la mayonnaise prenne et que l’équipe joue comme je le souhaite. Du moins qu’elle essaye de jouer comme je le souhaite : utiliser le ballon, essayer de se procurer le plus d’occasions possibles. Qu’ils prennent du plaisir et faire comme j’ai pu le faire à Albères Argelès en sachant que c’est une réserve. Tu ne maîtrises pas tout. Des joueurs peuvent monter, d’autres descendre. Il faut que j’en tienne compte. On va voir comment ça se passe.

Et justement essayer de conditionner les joueurs pour qu’ils puissent être à même de venir toquer aux portes de l’équipe fanion…

C’est ça. Si à un moment donné je peux donner quelques conseils, faire passer des paliers à certains joueurs pour qu’ils puisse, peut-être en deuxième partie de saison, avoir du temps de jeu avec la N2, ça serait bien.

En tant qu’adjoint de l’équipe fanion, tu seras un lien intéressant entre les deux équipes. Qu’est-ce que tu feras exactement dans le staff de N2 ?

Ils ont surtout souhaité que je sois avec le staff pour apprendre à connaître les joueurs de l’équipe une. On sait très bien qu’aujourd’hui, la gestion humaine des joueurs est difficile. C’est pour faire un relais, que les joueurs jouent complètement le jeu quand ils redescendent en réserve. Un joueur de N2 est là pour jouer avec la N2. On sait très bien que quand il faut aller jouer avec la réserve, parfois les joueurs manquent de motivation. Je suis là pour essayer de faire descendre le joueur et qu’il apporte ce qu’il faut aux jeunes de la réserve.

Après le départ un peu expéditif d’Albères Argelès, tu t’offres un nouveau défi plutôt alléchant avec ce retour à Canet !

Oui, j’essaye de positiver. Je suis dans un staff de N2, j’étais en N3. Canet, c’est le club phare de la région. Je suis content de venir dans ce club ! Après ce sont d’autres fonctions, c’est différent. J’essayerais de faire au mieux pour accomplir les tâches que l’on m’a donné.