A.Bardet (Valence OF) « On ne va pas mettre le bus pour espérer passer »

A.Bardet (Valence OF) « On ne va pas mettre le bus pour espérer passer »

27 août 2022 0 Par Nicolas Portillo

C’est un match de gala qui se dessine ce soir au Stade de Ginestous de Valence d’Albigeois pour le compte du deuxième tour de Coupe de France. Le club local, emmené par son coach Adrien Bardet, et pensionnaire de D2 va devoir se frotter à l’une des meilleures équipes Tarnaises : le Graulhet FC, qui évolue en Régional 2. C’est là le charme de la Coupe de France, permettre à des équipes plus modestes de tenter leur chance contre un plus gros poisson !

Pour ce deuxième tour vous allez affronter Graulhet, après votre succès aux tirs aux buts contre les Copains d’Abord. On peut dire que cette rencontre ça sera une autre paire de manches !

Oui c’est sûr ça va être autre chose (rires). Après pour moi la Coupe de France, c’est de la préparation physique. Il n’y a pas d’objectif. C’est toujours bien de recevoir une Régional 2 à Valence dans notre petite campagne. Déjà, ça récompense le groupe des efforts fournis depuis la reprise. Nous n’avons fait qu’un seul match amical. J’avais compté sur des parcours en Coupe de France et Coupe Occitanie pour enchaîner les matchs.

Pari gagnant pour l’instant !

Oui c’est sûr, on verra la suite (rires).

Cette rencontre contre Graulhet, ça sera une petite fête pour le club d’affronter l’équipe fanion avant d’affronter leur réserve dans la saison. Comment avez-vous préparé cette rencontre pour essayer de faire un exploit ?

Je ne vais pas changer ma vision du jeu. On va jouer et faire comme si c’était une équipe de notre championnat. On ne va pas mettre le bus pour espérer passer. Je préfère perdre en essayant de jouer en se faisant plaisir plutôt que perdre en restant tous en défense et en attendant que ça passe. Après peut-être que pendant le match ça arrivera. On sera peut-être tellement acculés devant le but que ça va le faire. Mais la vision initiale ne sera pas ça.

La tension, et l’euphorie de vous frotter à une équipe de R2 devait être présente lors des entraînements cette semaine !

Quand nous avons vu les tirages au sort, nous avons directement voulu passer le premier tour pour pouvoir recevoir Graulhet au tour suivant. Tous les joueurs en parlaient déjà avant le premier tour. Ça les a motivés. C’est fait.

Graulhet fait parti des gros clubs du Tarn. Quel jugement portez-vous dessus ?

Je ne connais pas trop Graulhet, nous sommes plutôt dans le Tarn nord nous. Je les ai vus l’année dernière quand ils ont joué Albi Marssac lors du match retour. C’est l’inconnu après.

Au-delà de la Coupe, vous préparez aussi la D2 pour mi-septembre. Quels seront les objectifs pour Valence d’Albigeois ?

Au vu de la saison dernière, l’objectif serait de retrouver une bonne dynamique et rester le plus possible dans le haut du tableau sans parler de montée. Dans un club comme le notre il faut avant tout une stabilité. Être en D2 c’est déjà pas mal. À nous de rester le plus possible au contact. Après si les choses se dégoupillent bien, pourquoi pas la montée. Mais ça ne serait pas notre objectif. Notre objectif est plutôt la première moitié de tableau et prendre les matchs les uns après les autres.

Et vite s’éloigner de la zone rouge pour pouvoir mieux voir venir…

Voilà. Pas comme l’année dernière où nous avons fait une première partie de saison quasi-parfaite et après se battre pour le maintien jusqu’à la dernière journée voir même après !

Justement cette deuxième partie de saison plus compliquée, est-ce que vous avez mis le doigt dessus avec les joueurs ou est-ce qu’elle reste inexpliquée ?

J’ai ma vision des choses. On en a discuté mais on a vite switché sur la nouvelle saison et on va s’en servir pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Même moi je ne le comprends pas encore. Après le match contre Cadalen que l’on perd alors qu’ils n’avaient pas gagné un match de l’année. C’est un manque de réussite ce jour-là.

On a vu que le mercato avait été riche cet été. Qu’en est-il du côté de l’effectif du VOF ?

Ça a pas mal bougé chez nous aussi. Nous avons eu pas mal d’arrêts et beaucoup d’arrivées et de nouvelles têtes. Après c’étaient des joueurs que l’on connaissait parce qu’ils étaient déjà là il y a quelques années. Pour l’effectif de l’équipe une, il y a quatre-cinq joueurs que nous avons fait venir. Nous nous sommes renforcés en nombre pour éviter que l’équipe réserve galère comme l’année dernière. On a bien étoffé l’effectif pour espérer être tranquille. Surtout l’hiver, c’est là que c’est souvent compliqué.

Dernière question, quel sera le mot d’ordre donné aux troupes pour ce match de Graulhet ?

Ça sera se faire plaisir et passer un bon moment. Recevoir une Régional 2, ce n’est pas souvent que ça arrive à des joueurs de Départemental. Dommage que ça ne soit pas au plus haut niveau Régional vu qu’il n’y a plus de club Tarnais à ce niveau. Mais ils devront avant tout se faire plaisir, profiter du moment et pourquoi pas se lâcher pour passer le tour et faire un exploit.