C’est un match de gala qui s’annonce ce samedi pour le compte du troisième tour de Coupe de France. Futurs adversaires en championnat de R1 poule C, Auch et Lourdes s’offrent un premier test-match dans la Coupe de tous les possible ce soir à 19h au Stade Eric Carrière. Un premier test grandeur nature pour les troupes du nouvel entraîneur Auscitain, Arnaud Dessum.

Cette affiche de Coupe de France contre Lourdes, c’est presque une belle répétition générale avant de commencer le championnat dans une semaine !

Oui c’est sûr. Jouer contre une R1, dès le troisième tour de Coupe de France, ça permet de rentrer vite dans le bain du championnat.

D’autant que ça sera un concurrent direct, adversaire de votre poule. L’occasion de se jauger et de prendre l’ascendant psychologique en cas de victoire…

Oui c’est un match un peu bizarre à aborder car on les reçoit en championnat début octobre. On va les jouer deux fois à domicile en trois semaines. Ça sera deux rencontres différentes. Un match de Coupe et un match de championnat, on ne les aborde pas de la même façon. On est contents des matchs de préparation qu’on a fait, de notre premier match en Coupe de France. On essaye de garder cette dynamique du mois d’août.

Lourdes est un adversaire qui sort d’une très belle saison en R1. Qu’est-ce qui vous permettra de faire la différence ? Quelles failles allez-vous chercher contre une équipe qui en a peu montré l’an dernier ?

Je n’ai pas particulièrement d’infos sur Lourdes. Je ne peux pas m’appuyer sur les prestations de l’année dernière. Je vais me focaliser sur mon équipe et travailler les principes de jeux mis en œuvres depuis le mois d’août pour les mettre en place ce soir.

Au moment de faire le bilan de cette prépa, comment sont les joueurs. Ont-ils la montée de puissance que l’on peut espérer en fin de préparation ?

Mes joueurs sont bien physiquement. On a quelques petites gènes musculaires par ci par là. Cette année les terrains étaient très secs et très peu arrosés. On s’est adaptés à ces conditions. Globalement, on sent que les joueurs sont bien physiquement. On a encore fait un match de préparation vendredi dernier. Le calendrier est assez particulier ! Commencer par un match de Coupe, enchaîner sur un week-end sans jouer puis la Coupe et enfin le championnat, c’est un début de saison assez bizarre. On a fait un match de préparation donc le week-end dernier contre Colomiers, une équipe de notre poule également. Les joueurs sont bien physiquement. J’espère que ça se confirmera samedi prochain.

Après ce match de Coupe commencera donc le championnat avec une poule C assez rude. Quel est votre sentiment à ce sujet ?

C’est une poule compliquée pour tout le monde, pas que pour Auch. Quand ils ont fait la refonte des poules, il y avait peut-être deux groupes dans la poule. Là, en ayant fait descendre autant d’équipes, le niveau s’est énormément restreint et toutes les équipes se valent. On sait qu’on va avoir une saison difficile à jouer avec des adversaires compliqués. Maintenant, sur nos ambitions, sincèrement, on est presque en reconstruction. On a des joueurs qui ont arrêté. Je pense notamment à Muthular. Il n’y a pas que lui. Perez aussi… Des joueurs qui sont partis loin d’Auch. J’étais parti pour reconstruire une équipe. C’est ce qu’on est en train de faire. 95 voir 100 % de nos joueurs sont issus de notre école de foot ou ont intégré Auch Foot sur le foot à 11.

Un effectif donc pas mal biberonné au sein d’Auch…

Voilà. C’est ce qui me plait. On a 100 % de l’équipe originaire du club. Ce sont des jeunes qui ont soif d’apprendre. Ils sont généreux dans leurs efforts. Ils sont solidaires et ont envie de découvrir la R1 et d’y avoir de bons résultats. Ils remplacent une grosse génération qui a énormément apporté à notre club. On aura peut-être la naïveté comme défaut de la jeunesse. Sincèrement nous abordons tous les matchs pour les gagner, pas pour le nul. On va peut-être attendre quelques matchs, semaines et mois pour se jauger par rapport à la R1 et voir ce que l’on peut jouer. On verra.

Avec donc comme ambition principale de pouvoir rapidement aguerrir les joueurs pour le futur du club…

Oui tout à fait. C’est l’objectif. On veut garder cette ossature Auscitaine. On sait que d’autres jeunes vont arriver l’année prochaine. On veut qu’ils s’aguerrissent au niveau R1 et avoir peut-être une équipe plus compétitive dans l’avenir. J’ai confiance en ce groupe, en ces jeunes. On arrivera à s’en sortir.