D2F – Quasiment SDF, les Nîmoises ont reçu un sursis de dernière minute…

D2F – Quasiment SDF, les Nîmoises ont reçu un sursis de dernière minute…

13 septembre 2022 0 Par Nicolas Portillo

Après avoir lancé leur saison ce week-end en D2, les Nîmoises ne sont pas dans les meilleures dispositions pour évoluer. Leur problématique de stade pourrait bel et bien leur jouer des tours…

L’histoire en paraîtrait presque rocambolesque, si elle n’en était pas si grave pour le club Gardois. Évoluant au deuxième étage du football féminin Français, les Nîmoises s’affèrent à une saison que l’on sait difficile. Sauvées sur le fil lors des barrages de juin dernier, les troupes de Gabrielle Taves auront fort à faire pour faire parti des peu d’élues sauvées au printemps prochain en D2 au moment de la création de la D3. Pour cela, l’apport du public aurait pu avoir son importance. Malheureusement encore faut-il que le public sache où suivre ses protégées. Si les Nîmoises étaient la saison dernière dans l’annexe des Costières, elles n’y ont plus accès cette année, l’annexe en question étant promis à la démolition. Il aurait été bien sûr plus aisé de délocaliser les féminines directement aux Costières… Mais l’idée n’est pas approuvée par le propriétaire du Stade, Rani Assaf.

Le club a alors obtenu un léger sursis, grâce au concours d’Uzès qui a accepté de laisser jouer le NMMG sur son terrain, homologué pour le niveau D2 féminine. Mais, laissant déjà leur stade à Alès, qui évolue en N2, Uzès n’a pu proposé pour le moment qu’un dépannage pour les deux prochaines rencontres de championnat à domicile. Un sursis accepté de bonne grâce chez les Rouge et Blancs qui craignent de très prochainement se retrouver SDF. Il faut dire que peu de terrains alentours sont homologués T3 et peuvent prétendre accueillir les Nîmoises lors de leurs rencontres à domicile. Le club ne semble pas non plus bénéficier du soutien attendu des collectivités pour leur trouver une solution de repli. Comme quoi, le football féminin n’est pas encore prêt d’avoir la même sympathie que les masculins bien malheureusement…