A la découverte du projet du PAF avec Pablo Verdie

A la découverte du projet du PAF avec Pablo Verdie

14 septembre 2022 0 Par Bilel Haddad

Sur Occi TV, vous avez pu en apprendre un peu plus sur le projet du Pyrénées Ariégeoise Football, entente regroupant Luzenac, Foix, le SPAM et Tarascon avec le témoignage de Pablo Verdie, éducateur de l’entente.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur tes missions d’éducateur au sein du PAF ?

Je suis responsable du foot à 11. Je dois épauler et soutenir les éducateurs en place et faire en sorte que les séances soient le plus structurées possible et apporter des remédiations à ce que je vois pour que tout le monde s’y retrouve : joueurs, coachs et dirigeants. En tant qu’éducateur U14, je suis là pour faire progresser les joueurs, leur faire passer une bonne saison et arriver d’un point A à un point B en se disant qu’on a bien progresser et qu’on a passé une agréable saison.

Quels sont les effectifs au sein du PAF ?

Au sein du PAf, nous avons quatre équipes de football à 11 : U14, U15, U16 et U18 pour un total de 250 licenciés, uniquement sur le foot à 11.

Quels sont vos objectifs à court terme ?

L’objectif est déjà de bien se structure. Avec l’arrivée de Foix au sein du PAF, il a fallu tout restructurer. Petit à petit, le club met des choses en places avec notamment une équipe de coachs dotés de deux Brevets d’Educateurs et d’un BMF. Petit à petit former les éducateurs, avoir une équipe d’éducateurs fidèle et présente pour les enfants, pour les joueurs. En terme de contenu, ce sera de fidéliser les joueurs pour éviter que chaque saison, ils ne s’exportent dans d’autres clubs. Apporter une continuité et bien structurer, ce sera les objectifs les plus importants sur cette saison.

Et à long terme ?

L’objectif sur le long terme sera d’avoir un maximum d’équipes sur le long terme, et de les y pérenniser.

Quel sera votre plan d’action pour mener ces projets à terme ?

Pour ça, on va faire en sorte de monter en compétence, de structurer un peu l’organigramme du PAF, d’apporter de nouvelles technologies comme filmer les matchs et faire de l’analyse vidéo, faire des réunions pédagogiques et montrer aux joueurs que le club est dynamique, qu’il a envie de progresser et faire en sorte que joueurs, coachs et bénévoles s’y sentent très bien.