H.Witas (ex-AMTFA) « Cette décision très difficile à prendre »

H.Witas (ex-AMTFA) « Cette décision très difficile à prendre »

14 septembre 2022 0 Par Nicolas Portillo

Obligé de quitter son poste d’entraîneur des gardiennes d’Albi Marssac pour raison médicale, Hervé Witas part le cœur gros du staff Tarnais. Malgré cet arrêt forcé, l’ancien coach gardera tout de même un pied (ou un gant) dans le monde du ballon rond…

Clap de fin pour votre aventure avec Albi Marssac. ça doit être avec le cœur gros que vous avez pris cette décision non ?

Oui cette décision a été très difficile à prendre. Cela faisait des mois que j’y réfléchissais tant la douleur était intense depuis septembre dernier. J’ai tiré sur la corde la saison dernière. En fin de saison je me suis laissé le temps de la trêve pour prendre soin de mon dos via des séances de kiné mais sans succès et j’ai dû me rendre à l’évidence : le mal est trop profond, par conséquent j’ai présenté ma lettre de démission au club. Ce qui me fait le plus mal est de quitter mes gardiennes qui vont énormément me manquer. Le staff évidemment, et toutes les joueuses … Tout va me manquer ! Ça a été une aventure humaine incroyable. Je suis heureux d’avoir pu contribuer d’une façon ou d’une autre à l’évolution de toutes mes gardiennes. Certaines évoluent au plus haut niveau, je pense à Gaby (Gabrielle Lambert) à Montpellier, Olesya (Arsenieva) au Havre. Mais c’est à toutes les gardiennes que j’ai pu coacher que vont toutes mes pensées. Je suis fier d’elles et je leur souhaite d’atteindre tous les objectifs qu’elles se sont fixés, tant sur le plan sportif que sur le plan personnel. Merci à toutes de m’avoir fait confiance.

Quels souvenirs vous garderez de cette expérience au sein d’un des clubs références du foot féminin Occitan ?

Je ne souhaite garder que les bons souvenirs même si je n’oublie pas les mauvais comme la descente en D2. Je ne faisais pas les déplacements à l’époque et je n’ai donc pas vu les joueuses effondrées ce jour-là et tant mieux pour moi ! Je suis une vraie éponge, j’aurais craqué devant tant de désillusion et de tristesse … relégables une seule journée dans la saison, malheureusement pour nous c’était la dernière journée de championnat. Parmi les meilleurs souvenirs, je me souviens d’un déplacement à Ambilly où l’échauffement d’Olesya n’était pas l’un des meilleurs et elle était rentrée au vestiaire un peu énervée, mais comme je leur dis toujours, leur prestation en match ne reflète pas leur prestation à l’échauffement donc rien ne vaut de se mettre la pression. Et ce jour-là, elle fait une prestation incroyable qui permet à l’équipe de l’emporter 1 but à 0. Le retour en bus avait été agréable. J’ai beaucoup apprécié la place qui était la mienne au sein du groupe. Les filles, pas uniquement les gardiennes, me faisaient confiance et n’hésitaient pas à me demander mon avis sur leurs prestations ou autres. Tous les staffs ont su me donner une place de choix et je les en remercie. Je ne me suis jamais senti à l’écart. J’avais un vrai rôle à jouer et c’est ce qui a fait que je rempilais à chaque nouvelle saison. Le plaisir de partager de vrais moments de joie au vestiaire après chaque victoire était intense. J’avais même mon petit chant après celui des joueuses, elles me laissaient un peu de place et je leur en suis reconnaissant. Mais la reine du vestiaire reste KTP ! Laissons à César ce qui appartient à César. Tous les sourires de tous ceux et celles que j’ai côtoyés au sein de ce club sont les souvenirs que j’ai envie de garder.

La saison reprend justement pour l’AMTFA (défaite dimanche contre St Etienne en ouverture de championnat). Ça va être une année assez compliquée avec une zone rouge XXL pour la création de la D3. Que pronostiquez-vous pour Albi Marssac cette saison ?

Cette saison va être très compliquée. Une zone rouge XXL car la moitié de la poule descendra en D3. Il sera difficile d’aller chercher les grosses écuries telles que Saint-Étienne, Marseille, Nice. Je pense que nos albigeoises ont les capacités à aller chercher une place de maintien. Ça va être difficile, il va falloir travailler, souffrir … et prendre du plaisir à faire çà, pour se battre tous les dimanches et gagner des points. Sincèrement, ce groupe en est capable.

Est-ce que si les conditions vous le permettent vous aimeriez revenir au plus proche des terrains dans un staff dans l’avenir ? plutôt féminines ou retourner chez des hommes ?

Si je devais revenir dans un staff, ce serait certainement dans le foot féminin. Je ne sais pas comment l’expliquer mais je suis fait pour travailler avec les filles. Tout comme je suis fait pour travailler avec un petit groupe de joueuses sous forme d’entraînements spécifiques. En toute sincérité, mon retour dans un staff me paraît très compromis.

Votre expérience auprès des portiers et portières vous a également permis de vous investir auprès de BKeeper. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’entreprise, son fonctionnement et son déploiement ?

Un projet incroyable qui a vu le jour il y a peine 2 ans et qui connaît un formidable accueil au sein de la « communauté keepers » via notre boutique en ligne BKeeper-sport.com Des magasins indépendants et des magasins INTERSPORT vendent aujourd’hui nos gants de gardien de but BKEEPER. Plus de 20 revendeurs indépendants sillonnent leur région respective proposant showrooms, conseils, ventes directes, et sont ainsi au plus près des gardiens de but. Cyril est présent dans le Tarn et la région toulousaine. Le rapport qualité/prix est notre « leitmotiv », des gants haut de gamme à un prix imbattable, pour tous. Outil indispensable, la durée de vie d’une paire de gants est limitée et peut s’avérer être un équipement onéreux sur une saison complète selon les besoins de chacun et chacune. Pour leur permettre d’évoluer dans les meilleures conditions et à moindre coût, nous proposons des gants à moins de 60€

On voit de plus en plus de gardiens avec le logo BK sur les gants mine de rien.

C’est vrai que les gants sont beaucoup portés, chez les filles autant que chez les garçons, et connaissent un succès grandissant, pour notre plus grand bonheur. Merci à toutes et à tous de nous accorder votre confiance ! Restez connectés !