S.Kinane (Grisolles) « Nous avons tout à notre disposition pour y arriver »

S.Kinane (Grisolles) « Nous avons tout à notre disposition pour y arriver »

15 septembre 2022 0 Par Nicolas Portillo

Après une saison encourageante en Régional 2, malgré une septième place in fine, l’heure est à la confirmation pour Grisolles. Même si le club Tarn-et-Garonnais a essuyé quelques revers, notamment l’élimination en Coupe de France lors du deuxième tour contre Meauzac, cela n’est pas suffisant pour inquiété le capitaine de l’équipe, Sammy Kinane. Ce dernier voit ses coéquipiers monter en puissance pour la Coupe Occitanie à venir, et le championnat de Régional 2 !

Vous êtes donc le capitaine de Grisolles, pouvez-vous déjà vous présenter ?

Effectivement et j’attaque ma 3ème saison en R2 à Grisolles, un des deux club phare du Tarn-et-Garonne et assurément mon dernier club tant on s’y sent bien. Auparavant j’ai évolué à Launaguet en R3, une année à Dourgne en R3 également mais je suis issu de Castres où j’ai commencé le foot au Castres Football club. J’y ai évolué pendant 17 ans avec notamment de belles saisons en R1, puis en R2  et deux finales de Coupe du Midi, dont une remportée  qui font partie de mes plus beaux souvenirs. J’évolue au poste de défenseur central, plutôt adepte du jeu de transition rapide. Comment pourrait-il en être autrement quand on a eu Jean-Marc Guibaud autant d’années ? ( rires)

Et quel style de capitaine êtes-vous ? Adjoint supplémentaire du coach ? Relais parfait ? Une petite pointe de rébellion ?

J’ai eu la chance d’avoir été capitaine dans tous les clubs que j’ai représenté. Et chaque fois j’essaie d’abord d’être le plus irréprochable possible par l’attitude, le comportement, l’assiduité et le sérieux. Je pense d’ailleurs que ce sont des facteurs qui vous font gagner le respect et la confiance de tout un groupe. Ensuite je me rend disponible pour aider, conseiller les plus jeunes et partager mon expérience de joueur/éducateur pour essayer de les faire murir plus vite. Je suis également un relais auprès du staff au même titre que les cadres de notre équipe.

La saison débute petit à petit avec les premiers tours des Coupes. Où en est votre groupe ? Est-il prêt pour la reprise ?

Nous avons gardé l’intégralité de notre effectif avec l’ajout de quatre recrues ciblées par le coach Sébastien Prunier qui se sont déjà très bien intégrés. Nous avons fait une grosse préparation, avec beaucoup de travail physique malgré des conditions climatiques compliquées et des terrains archi sec. Malgré les traditionnelles vacances d’été tout le monde a joué le jeu,  et l’état d’esprit est optimal.

Au regard des matchs amicaux et de Coupe, on peut se dire que Grisolles a un peu de mal à lâcher les chevaux pour le moment (défaite contre Graulhet concurrent direct en championnat, élimination en Coupe de France). Est-ce inquiétant ?

Inquiétant non, car beaucoup de matchs ont été précédés de grosses séances la veille . Nous avons souvent proposé un bon contenu avant de manquer de fraicheur puis de lucidité et c’est ce qui explique principalement ces défaites en matchs amicaux. Cela reste anecdotique même si la confiance n’est pas au mieux mais le coach a toujours insisté, à juste titre sur les bonnes choses que nous faisions, il faut maintenant digérer cette préparation, oublier cet accident en Coupe de France lié à plusieurs facteurs, et il convient maintenant de s’en servir pour avancer dans cette Coupe Occitanie. Nous monterons en puissance et c’est ce qu’il faut retenir de ce mois d’août.

L’an dernier votre équipe termine septième après avoir été pas mal de temps dans le top 5. Quelles sont les ambitions cette saison ?

Effectivement, nous avons effectué une belle saison l’an dernier. Malheureusement le classement final ne reflète pas notre place occupée tout au long de l’année. Plus que des ambitions qui se limitent souvent à une ou deux saisons, nous visons le progrès à Grisolles car c’est cela qui fait grandir sur la durée, de façon permanente et nous avons tout  à notre disposition pour y arriver. La qualité est là et il sera intéressant de voir si les erreurs commises la saison dernière seront corrigées.  Si les choses vont dans ce sens alors notre position au classement sera plus intéressante.

Pour cela il faudra aussi compter sur l’adversité. Lavaur, Soues, St Sulpice, Auch, … Quel regard portez-vous sur cette poule D ?

Une poule très relevée et homogène, de belles rencontres à jouer.

Et du point de vue performances individuelles, quelles ambitions avez-vous ?

Essayer de marquer plus de buts que Jeremy Costamarchand. En fait c’est Costamagna normalement mais un jour un arbitre l’a appelé Costamarchand c’était magnifique (rires).

Pour finir, quelle sera la ligne de conduite, les valeurs de Grisolles pour cette nouvelle saison en R2 ?

Grisolles est un club familial comme il en existe peu, je dis d’ailleurs souvent que je regrette de ne pas l’avoir rejoint plus tôt. Les dirigeants sont fidèles et dévoués, les équipes sont soudées entre elles autour de Dédé qui sert les meilleures menthe à l’eau de la région le jeudi soir. Les repas de fin de matchs qui nous rassemblent, les moments partagées lors des manifestations du club nous rappellent à quel point le foot ne se résume pas qu’au rectangle vert, en tout cas pas chez nous et c’est une fierté .

Question bonus, une petite anecdote un peu marrante sur le groupe ?

Alors en fin de saison contre Juillan, suite à un corner Gaetan Crouzat se retrouve avec le ballon sur son pied gauche et … but. Il vous dira lucarne mais ce n’est pas vrai. A ce moment-là on a tous découvert qu’il avait un pied gauche mais le souci c’est qu’il s’est mis à croire qu’il était devenu gaucher alors depuis ce jour on l’a appelé Paqueta. Il est supporter de Lyon personne n’est parfait. (rires) On vient d’apprendre que Paqueta quitte Lyon du coup on est en train de voir avec les copains si on lui garde ce surnom ou si on bascule sur Amavi, Kurzawa ou si vous avez d’autres idées ?  (rires)