L’interview ISO: JEAN MARC PONS ET SEBASTIEN BOULBES (EN MAZERES) ´´ Reçevoir Saverdun c’est toujours compliqué c’est un derby ´´

L’interview ISO: JEAN MARC PONS ET SEBASTIEN BOULBES (EN MAZERES) ´´ Reçevoir Saverdun c’est toujours compliqué c’est un derby ´´

16 septembre 2022 0 Par Bilel Haddad

Après une belle saison 2021-2022 l’EN Mazères et sont duo de coachs Jean Marc Pons et Sébastien Boulbès ont accepté de répondre aux questions de OCCIGOAL et ISO pour la rubrique ITW BY ISO. Une équipe de Mazères sacré champion d’Ariège 2021-2022 remet son titre en jeu avant cette nouvelle saison et le derby de la basse Ariège pour cette 1ère journée de championnat face au voisin de Saverdun et son équipe réserve champion de D2 samedi a 20h.

C’est assez peu commun d’avoir un statut de champion en titre à défendre au niveau district. L’ambition est-elle de rééditer la performance de la saison passée ?

Jean Marc Pons :

 Effectivement, c’est assez peu commun de défendre son titre de champion.. dans la même division. Ceci étant, ça n’enlève en rien la motivation qui nous anime. Toujours dans le but de faire aussi bien que la saison dernière. Malgré une très grosse déception, nous ambitionnons de jouer les 1ers rôles. C’est avec ces objectifs là que nous voulons aborder ce nouvel exercice.

Quelles ont été vos forces pour aller chercher ce titre l’an dernier ?

Sébastien Boulbès :

L’an dernier, on a vraiment construit la montée au fil des matchs, étape par étape…

La première partie de saison on s’est appuyé sur une grosse préparation physique, ce qui nous a permis de gagner des matchs dans le dernier quart d’heures puis la deuxième partie de saison, on s’est appuyé sur les victoires au début de saison et la victoire entraine d’autres victoires, le groupe a surfer sur une dynamique positive.

D’autant qu’aujourd’hui vous vous savez attendu. Tout le monde voudra s’offrir le scalp du champion ?

Jean Marc Pons :

Ça ne va pas changer de la saison dernière. Nous étions l’équipe à battre durant toute la saison.

Cette année, il n’y aura pas que l’ENM à faire tomber. Avec les différentes descentes de R3, plus la qualité du recrutement de certains clubs, la poule sera composée de belles équipes qui vont vouloir s’accaparer notre titre de champion. Ça va être nôtre source de motivation. C’est aussi une bonne chose pour le niveau de la D1.

Comment l’effectif, le groupe a géré cette non-montée ? Des joueurs ont-ils été « débauchés » pour pouvoir aller voir plus haut ?

Sébastien Boulbès :

On vérra cette année comment ils ont digérés, ce que je sais c’est que l’an dernier nous étions invaincues jusqu’a ce que le deuxième du championnat nous coupent les jambes… Entre les infos des uns et des autres, la pèriode a été compliqué pour les joueurs mais également pour nous les coachs.

Je ne souhaitent a aucun club de vivre ce que nous avons vécu, c’est vraiment le négatif du sport, de l’état d’esprit sportif et de la compétition pour laquelle nous nous engageons.

Pour le recrutement, quand des clubs aux alentours ouvre les robinets c’est très difficile, ont s’appuie sur d’autres leviers, d’autres valeurs pour récupérer des joueurs. Alors débauchés des joueurs pour pouvoir aller voir plus haut, c’est quasiment impossible.

Et au niveau du recrutement vous avez recrutés ?

Jean Marc Pons :

Au niveau du recrutement, c’est très compliqué car nous n’avons pas de moyens financiers , nous permettant de faire venir des joueurs du dessus. De ce fait, nous avons recruté sur des valeurs sûres.

A savoir des jeunes joueurs, anciens de l’école de foot de BÂLE, qui reviennent , après avoir fait les beaux jours de certains clubs de jeunes de la région ( U18R1)

Ces derniers possèdent l’état d’esprit adapté à notre projet. Leur adaptation au club est déjà très positive. Nous avons recruté 6 joueurs par équipe.

Même si vous avez eu la joie du titre, vous n’avez pas pu accéder au niveau Ligue à cause de votre école de foot. Est-ce un problème sur lequel vous penchez actuellement ?

Si oui, où est-ce que ça en est ?

Jean Marc Pons :

On a quand même fêté le titre mais pas avec autant de ferveur. Concernant Le problème de la couverture de l’école, on s’est, non seulement penchés dessus, mais ce dernier est réglé puisque nous aurons pour la prochaine saison le nombre d’équipes  nécessaires. Sauf nouvelle réglementation de nos pontes de la FFF….qui n’ont pas dû souvent œuvrer dans les petits clubs amateurs, nous serons en règle pour jouer la montée. Désolé pour nos détracteurs ou faux-amis, il va falloir compter avec nous pour jouer le titre.

A l’heure actuelle pouvez-vous nous détailler un peu la structuration du club, les effectifs, les éducateurs, les bénévoles?

Jean Marc Pons

le club essaie de se restructurer.

Il est composé de deux entités :

– BALE pour l’école de foot, qui est un groupement de 6 villages

 Toutes les catégories des U6 aux U17 y sont représentées par plus de 200 joueurs et joueuses 

Beaucoup d’éducateurs sont des anciens joueurs du club.

Merci à eux pour leur dévouement et leur investissement.

– L’ENM, qui représente les séniors masculins et féminines, qui sont une soixantaine de licenciés pour 3 équipes.

Cette saison, le bureau a changé, avec à sa tête un nouveau président Sylvain Gaudiniere.

Il s’est entouré d’une vingtaine de bénévoles ( dont certains joueurs) pour former différentes commissions ( financière, communication, sponsors, animations…).

Merci à tous nos dirigeants qui sont dans l’ombre, mais sans qui… Rien ne serait possible.

La partie technique est assurée par Sébastien Boulbès et moi-même. Nous sommes accompagnés par Xavier Quevedo ( l’homme à tout faire pour).

Idem pour l’équipe 2 , c’est la triplette Greg zamai, Nico Delassus et Fabrice Abadie qui gèrent.

Concernant les filles, c’est Joris Delpech et Sylvain Gaudiniere qui coachent.

Sur le court, moyen et long terme, quelles sont les ambitions de Mazères ?

Jean Marc Pons

 Pour un Petit club comme le nôtre, il est difficile, voir impossible de se projeter à long terme. Le COVID, la conjoncture actuelle ne nous aident pas trop.. financièrement.

On préfère œuvrer sur une période courte et moyenne .

Nôtre objectif à courte échéance, c’est de retrouver la R3 pour l’équipe 1 et de s’y maintenir. De jouer les 1ers rôles avec l’équipe 2. Nôtre objectif à moyen terme, est de pérenniser le club au niveau régional, de le structurer encore plus, afin de permettre à nos jeunes de s’épanouir dans un cadre familial . C’est aussi de proposer un projet sportif dans lequel chacun va s’y retrouver, progresser et surtout prendre du plaisir. C’est un peu notre marque de fabrique à Mazères.

Reprise du championnat ce week-end avec la réception de Saverdun, un promu qui aura à coeur de faire ses preuves. Vous attendez quoi de cette rencontre ?

Sébastien Boulbès

Reçevoir Saverdun c’est toujours compliqué, c’est un derby, et une équipe qui peut voir son groupe renforcée ou modifié suivant les retombés de la une. Nous ont souhaites lancer notre saison, en s’appuyant sur notre prestation contre le FC Foix.

J’ai confiance en nos joueurs pour arriver a prendre les 3 points… La clé sera l’investissement mental que l’on mettra dans la rencontre.

Le complexe sportif Jean Verge sera habillé pour l’occasion ?

Jean Marc Pons

Commencez sa saison avec un Derby n’est jamais chose aisée, surtout contre un promu.

Mais ça va aussi nous permettre d’avoir un surplus de motivation pour nous imposer, et bien débuter notre championnat.

On a pû constater lors de nos derniers matchs que les supporters répondent présents.

C’est important qu’ils se fassent entendre. On a besoin d’eux.

Ça pousse nos joueurs à se transcender , à respecter le clôcher, le maillot.

Les 2 équipes jouant à domicile, On peut s’attendre à voir beaucoup de personnes au stade ce samedi.

Le Stade  »Jean Vergé  » supportera ses couleurs préférées…..les rouges et noirs .

Merci beaucoup pour votre interview.

Ça permet de mettre en lumière le foot amateur …un peu délaissé.

Amitiés sportives